home

Wagon plat L50; L53; K50

Vous recherchez une loco, une voiture un wagon un accessoire de train, vous vous demandez ou vous pouvez le trouver... posez votre question ici

Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar vvchris75 » 03 Avril 2014, 19:28

Bonjour;

Je souhaitais savoir quelle était la différence entre les wagons plats L50; L53 et K50?

Je souhaite acheter me procurer la ref 66988 de chez Roco, mais j'ai vu aussi la ref 47098 et mis à part les containers je ne sais pas quelle est la différence entre les 2 modèles, ni d'ailleurs dans la réalité?

Merci à tous pour votre aide!

Christopher
vvchris75
 
Message(s) : 70
Inscrit le : 30 Juillet 2012, 23:00

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar c.delarnaque » 03 Avril 2014, 22:50

Salut Vvchris75,

Je n'ai pas ma doc sous la main, mais dès mon retour à domicile dans une dizaine de jour je pourrais si nécessaire compléter ma réponse à ta question.
Le wagon K50 (Ks construction 1965/1980) est un wagon plat à 2 essieux, plancher bois, 2 x 6 ranchers pivotants latéraux, 2 x 2 ranchers amovibles en bouts, haussettes latérales rabattables à l'extérieur, tare environ 12 tonnes. Le wagon K55 possède les mêmes caractéristiques + un dispositif d'arrimage (anneaux intérieurs et extérieurs pour éviter de clouer le calage du chargement) et des essieux à voie variable permettant la circulation transfrontalière entre la France et l'Espagne alors que le L60 est au gabarit Britannique. Certains Ks ont été transformés en L5 pour le transport de conteneurs 40' maxi.
D'autres wagons peuvent avoir reçu des aménagements particuliers comme le L32 pour acheminer les essieux ou donné naissance à des types spécifiques comme le L31 (Ldkks, mais là je m'écarte un peu du sujet) qui est un wagon plat à 2 essieux avec plancher en caillebotis métallique et 24 cales amovibles pour le transport de véhicules légers sur pneus (exemple avec l'Armée de terre : GBC, TRM 2000, P4 ou VAB), et en principe interdit aux véhicules chenillés.
Je pense que le wagon L53 (Lgs) est une variante du K50, suite aux modif pour adapter le matériel à l'évolution des moyens de transport (engins de levage, système d'arrimage, temps de chargement/déchargement,...).
En modélisme, la référence Roco 47098 (sortie en 1999) est vendue pour un L53 (plutôt un L56 en réalité) : plat 2 essieux sans haussettes latérales. La référence 66988 représente également un L53 sans haussettes mais avec des ranchers latéraux, de la CNC (le parc de wagons en Europe est détenu à environ 60% par les entreprises ferroviaires : wagons réseaux, les 40% restant se répartissant entre les loueurs privés et les chargeurs : wagons particuliers). Pour d'évidentes raisons commerciales, certaines fabricants (dont Roco) exploitent à fond leurs moules. Ainsi, un même type de wagon (ou similaire proche) peut être décliné en plusieurs variantes (et coloris) moyennant des modif mineures et comportant de ce fait des erreurs (marquages, gravure, détails) inévitables à cette productivité. Pas certain donc que ces modèles correspondent exactement aux wagons réels, à toi de voir en fonction de tes critères et exigences perso.

Cordialement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 719
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar vvchris75 » 05 Avril 2014, 11:17

Bonjour M. DELARNAQUE,

Je ne m´attendais pas à une réponse si complète!!! Merci!

Peux-tu me preciser certains détails?

Quand tu écris "Le wagon K50 (Ks construction 1965/1980)" pourquoi rajouter le "s" au K quelle est la signification du "S"?

Idem pour "wagon L53 (Lgs)" quelle est la signification des lettres "G" et "S" ?

Pour les modèles miniatures la référence 47098, tu m´indiques qu´il s´agit plutôt d´un L56 ald´un L53, comment fais-tu la différence,c´est l´absence des haussettes laterales?

Ce qui m´interesse c´est l´absence de haussettes laterales donc les 2 modèles me vont en príncipe.

Merci bcp et bon week-end!

Christopher
vvchris75
 
Message(s) : 70
Inscrit le : 30 Juillet 2012, 23:00

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar c.delarnaque » 06 Avril 2014, 12:22

Salut Christopher,

La numérotation française des wagons et voitures de chemin de fer utilisée jusqu'en 1971 était issue du marquage 1924, adopté en 1919 et utilisé avec diverses modifications et compléments jusqu'en 1969. Il remplaçait les différents marquages alors utilisés par chaque réseau, dans un but d'unification au niveau national. La classification actuelle des wagons de chemin de fer est basée sur une norme établie à l'échelle européenne par l'Union Internationale des Chemins de fer (UIC). En simplifiant tout en conservant l'essentiel pour cette partie de la codification des wagons, voici un début d'explications concernant la signification des lettres.

Les wagons peuvent être désignés de deux manières différentes : par le marquage littéral (ex : Ks) qui correspond à la notation internationale des wagons ou par la nomenclature SNCF (ex : K 50) qui est la plus souvent utilisée en France.
En marquage littéral, chaque wagon est identifié par un lettrage principal qui est complété par un lettrage complémentaire. Ce marquage se compose d'une lettre majuscule appelée "Lettre de catégorie" suivies de lettres minuscules nommées "Lettres caractéristiques". Chacune de ces dernières lettre renvoie aux données techniques du wagon.
La première lettre majuscule définit le type du wagon de référence de chaque catégorie :

E : tombereau ouvert de type courant (E : à essieux indépendants, Ea : à bogies)
F : tombereau ou trémie ouverte (F : à essieux indépendants, Fa : à bogies)
G : couvert de type courant (G : à essieux indépendants, Ga : à bogies)
H : couvert de type spécial (H : à essieux indépendants, Ha : à bogies)
I : réfrigérant à isolation moyenne avec caillebotis et bacs à glace
K : plat à essieux indépendants de type courant
L : plat à essieux indépendants de type spécial
R : plat à bogies du type courant
S : plat à bogies de type spécial
O : mixte plat/tombereau de type courant
T : tombereau (ou trémie) à toit ouvrant (T : à essieux indépendants, Ta : à bogies)
U : spécial, parc de service
Y : citerne de moins de 16 m d'empattement
Z : citerne de plus de 16 m d'empattement

Les lettres minuscules qui suivent, pour chaque catégorie de wagon, sont les lettres d’identification permettant de déduire les caractéristiques principales d’utilisation du wagon en le différenciant du wagon de référence de sa série (pour ces lettres minuscules, une distinction est à faire entre 2 sortes de wagons : articulés ou multiples et autres qu’articulés ou multiples).
Ci-dessous par exemple, et en généralisant, quelques unes des "lettres caractéristiques" :
a : wagon à bogies
c : portes en bouts
d : à déchargement automatique par gravité
e : à bords latéraux rabattables
f : apte au trafic avec la Grande Bretagne (gabarit britannique)
g : adapté au transport de conteneurs
h : transport de rouleaux de tole à axe horizontal
i : à toiture mobile et bouts fixes
k : charge inférieure à 20 tonnes
kk : (type G) à 2 essieux 20 t ≤ charge < 25 t, à 4 essieux 40 t ≤ charge < 50 t, à 6 essieux ou plus 50 t ≤ charge < 60 t
l : sans ranchers
mm : 4 essieux et Longueur utile < 15m (ou 6 essieux et Lu < 18m)
n : charge > 60t
o : non basculable en bout
p : sans haussettes en bouts
s : wagon apte à rouler à VL (vitesse limite) de 100 km/heure en charge
ss : wagon apte à rouler à VL 120 en charge

Certaines de ces "lettres caractéristiques" (minuscule) ont une signification différente en fonction du type de wagon où elles sont apposées. Ainsi par exemple le "h" qui signifie "à primeurs" pour un wagon de catégorie G devient "transport de rouleaux de tole à axe horizontal" pour un wagon transport de coils. A noter que pour ce type de wagon, la lettre "a" n'est pas reprise car la "lettre de catégorie" (majuscule) "S" indique déjà que l'on est en présence d'un wagon plat à bogies de type spécial.

Quelques applications par l'exemple :
Eaos : tombereau ouvert de type courant, à bogies, non basculable en bout, apte à circuler à VL 100 km/h en charge
Fads : trémie ouverte, à bogies, à déchargement automatique par gravité, VL 100 en charge
Gahss : couvert de type courant, à bogies, à primeurs, VL 120 en charge
Ks = wagon plat à essieux de type courant, VL 100 en charge
Lgs = wagon plat à essieux de type spécial, adapté au transport de conteneur, VL 100 en charge
Shimmns = wagon plat à bogies de type spécial, transport de rouleaux de tole à axe horizontal, à toiture mobile et bouts fixes, 4 essieux et Longueur utile < 15m (ou 6 essieux et Lu < 18m), charge > 60t, VL 100 en charge
Zas = wagon citerne de plus de 16 m d'empattement, à bogies, VL 100 en charge

La suite un peu plus tard.

Cordialement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 719
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar vvchris75 » 06 Avril 2014, 17:24

Bonjour!

Decidemment chaque réponse est encore plus complète!!! Tant mieux et merci!

Je suis sûr que ce post ne va pas aider que moi!

Par contre qu´en est-il des chiffres (L53 ou L56) ?

Je vais profiter de tes connaissances!
vvchris75
 
Message(s) : 70
Inscrit le : 30 Juillet 2012, 23:00

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar c.delarnaque » 07 Avril 2014, 15:14

Salut,

Le Ks est un wagon plat à essieux sur chassis métallique soudé et plancher bois. C'est un modèle très répandu correspondant au type classique UIC K5-K50 de grande longueur pour un wagon à essieux (13,86m hors tampons). Sa construction (Arbel, Frangéco ou Decauville entre autre) s'est étalée des années 1960 aux années 1980.

En se cantonnant aux années 1975/1980 (les principes généraux restent applicables à l'époque actuelle malgré les rectifs dénominatifs ou numéros), l'appelation K50 est simplement une modification de numérotation du K5 : anciennement dénommé K5 - Ks (Europ) dans la tranche de numéros 330 2 000 à 332 4 099, rebaptisé K50 - Ks (Europ) dans la même tranche de numéros et idem pour le K5 - Ks (non Europ) des tranches de numéros 330 0 000 à 330 1 999 et 332 4 100 à 332 4 999 qui devient K56 - Ks (non Europ) dans les mêmes tranches de numéros.
Avec ce marquage, certaines séries de wagons ont donc conservé leur tranche de numérotation, d'autres (types H ou S par exemple) ont basculé de tranches de numéros, et quelques types de wagons (E par exemple) ont changé de types et de tranches de numéros : la série E5 - Eds numérotée dans les tranches 550 1 000 à 550 4 999 et 551 3 000 à 551 9 999 devient F40 - Fcs tranche de numéros 645 0 000 à 645 9 999.

Le marquage des wagons est répertorié dans un recueil d'une centaine de pages intitulé FR 0206. C'est une documentation interne SNCF qui n'est pas diffusable.
Le couplage K 50 - 1 est le code répartition/construction (je crois que la dénomination actuelle est : code statistique) qui précise en quelque sorte l'usage du wagon.
Le code de répartition (1980) est composé du marquage littéral (Ks) et de deux chiffres soulignés (50) que l'on trouve à droite du marquage littéral. Il correspond à une tranche de numérotation du type de wagon. Ce chiffre est propre à la SNCF et permet une désignation abrégée de groupes de série de wagons dont les tranches de numérotations ou les désignations littérales seraient trop difficiles à retenir.
Le code de construction, inscrit à la suite du code de répartition, est réduit à un chiffre (le 2 par exemple). Il est à l'usage exclusif des établissements du matériel de la SNCF.

Certains K 50 ont été modifiés en Lgs : L 5 pour recevoir les conteneurs 40' maxi, puis à partir de 1996 une partie de ces L 5 a été adaptée au transport de caisses mobiles de 45'.
Le wagon L 53 est un K 50 équipé pour le transport d'essieux ferroviaires, alors que le wagon L 56 est aménagé pour le transport de conteneurs (comme les références Roco 47096 ou 47098). Pour simplifier, au niveau visuel extérieur (sans parler des dispositifs d'arrimage et de calage), le L 53 conserve les haussettes latérales rabattables à l'extérieur du K 50 alors que le L 56 en est dépourvu.

Cordialement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 719
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar alain.trinquet » 07 Avril 2014, 17:08

La signalisation ferroviaire n'est pas toujours très simple mais le marquage des wagons, c'est hallucinant :o :o :o
:arrow: Bon, je vais me chercher un autre comprimé d'aspirine, moi :lol: :lol: :lol:
Intellibox+Daisy, LokProgrammer / Décodeurs Lenz, Zimo, ESU, Kuehn, CT-Elektronic, Leb / LDT S88
Avatar de l’utilisateur
alain.trinquet
 
Message(s) : 832
Inscrit le : 09 Avril 2005, 23:00
Localisation : 17 et 86

Re: Wagon plat L50; L53; K50

Messagepar vvchris75 » 07 Avril 2014, 18:56

Merci encore pour ces précisions j'ai toutes les infos que je cherchais en main, et même plus encore!!!

Je reconnais que j'ai commencé le modélisme, j'ai trouvé bcp d'info sur les voitures voyageurs et locomotives. Par contre sur les wagons une seule source:

:idea: :idea: :idea: :idea: :idea: M.DELARNAQUE!!! :idea: :idea: :idea: :idea: :idea:

D'autant plus, et je partage l'opinion d'Alain, ce n'est pas simple du tout!!!

Merci bcp!!!
vvchris75
 
Message(s) : 70
Inscrit le : 30 Juillet 2012, 23:00


Retour vers RECHERCHE D'UN MODELE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron