home

Armoires électriques, crocodiles et KVB

Dans cette rubrique faites nous part de vos réalisations, vos recherches astuces conseils afin que nous puissions tous soit vous aider ou partager ce que vous avez réalisé.

Re: Armoires électriques, crocodiles et KVB

Messagepar c.delarnaque » 09 Octobre 2020, 11:01

Bonjour mon Ami,

gbaussart a écrit:Je voudrais bien interpréter l'ensemble des paragraphes, mais un peu compliqué en ce moment.

Guyb

Parce que pour moi, tu crois que c'est facile :lol: : assimiler la complexité de la signalisation ferroviaire (un rien plus alambiquée en lumineuse que les 3 couleurs des feux routiers) alors que ma carrière professionnelle s'est déroulée bien en dehors de la "Grande Maison", et tenter "d'expliquer" à d'autres ici ce que ma compréhension à bien voulu analyser et enregistrer :?

Bien joué tes recherches diverses qui multiplient les infos par recoupement. Idem pour ta vérification de mes infos : j'ai posté 3,50 mètres d'axe à axe entre 2 balises KVB (= 40,229 m/m) et ta dernière photo du schéma indique 4 centimètres maxi. Sur ce coup là au moins, on n'est pas trop mal ;) .

J'ai pris un poil de retard :mrgreen: sur le programme, et donc je ne pense pas poster le topo sur les armoires électriques et autres caisses à piles avant mardi prochain (13/10) au plus tôt.

Amicalement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 825
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Re: Armoires électriques, crocodiles et KVB

Messagepar c.delarnaque » 15 Octobre 2020, 09:15

Salut,

La suite avec les armoires électriques et caisses à piles. On utilise souvent les mots armoires ou guérites pour désigner indifféremment les abris d'équipements de signalisation. En fait, le terme guérite est employé lorsque les agents du service électrique peuvent pénétrer à l'intérieur, l’appellation armoire étant réservée aux "contenants" de plus petites dimensions.

Les emplacement des armoires, guérites et autres appareillages : relais, blocs électroniques, transfo-redresseurs, etc ..., sont choisis en tenant compte des conditions locales permettant d'assurer une installation optimale. Donc, en plus des panneaux de signalisation sur mâts et potences, des armoires, guérites et autres dispositifs sont installés toutes les fois que cela est nécessaire : par exemple aux passages à niveau (commandes des feux routiers, des sonneries et des demi-barrières), ou dans les zones de gare (commande des aiguilles, alimentation et réception des circuits de voie, commande des feux ferroviaires, ...).

En gare, les installations souvent un peu plus complexes peuvent être regroupées dans des armoires jumelées (regroupement de plusieurs signaux) ou dans des petits bâtiments "en dur" dont la taille est fonction de l'importance des installations (poste d'aiguillages, gare de taille moyenne avec trafic soutenu par exemple).

Les installations électriques sont alimentées via des postes de transformation et des armoires FT (Forte Tension) - Source pseudo Didi79 Forum Loco Revue - :

(1) Armoire FT.jpg
(1) Armoire FT.jpg (60.34 Kio) Consulté 311 fois


- Source pseudo Christophedeb Forum Loco Revue - : Généralement, il y a 2 feeders (3200 V à l'origine, parfois 2 de chaque côté des voies) qui longent les voies et passent régulièrement dans ces armoires FT afin d'assurer la distribution de l'alimentation électrique. Les leviers externes servent à la commutation des sources d'un centre à l'autre en cas de problèmes. Le "3200 V" date de l'époque où il n'était pas facile de se raccorder au réseau EDF et où celui-ci n'avait pas la fiabilité et la disponibilité actuelle (jusqu'aux années 70). Le "3200" était issu de sous-station signalisation. Aujourd'hui, la règle générale est le raccordement au réseau EDF. Même chose pour le 110 V, qui était la tension normale avant le 220 V. Elle a été conservé jusqu'à l'obsolescence des installations. Si les installations nouvelles font en général appel au technologies les plus modernes, les installations durent des décennies. On trouve des installations qui ont plus de 50 ans et qui fonctionnent toujours. C'est pourquoi les installations sont très diverses sur le réseau SNCF (puis RFF). A noter que l'alimentation en énergie est une spécialité à part entière dans les nombreux métiers de la SNCF.

(2) Armoire métallique.jpg
(2) Armoire métallique.jpg (78.16 Kio) Consulté 311 fois
- Source pseudo Didi79 Forum Loco Revue -

En voici un exemple : Feeder 1 en "Secours" à gauche, feeder 2 en "Normal" à droite. Au prochain centre (comme au précédant), c'est le contraire (feeder 1 "Normal - Feeder 2 "Secours") et ainsi de suite... Ces armoires sont désignées "BACCA" 3200 V - Source pseudo Didi79 Forum Loco Revue - :

(3) Feeders Normal Secours.jpg
(3) Feeders Normal Secours.jpg (120.37 Kio) Consulté 311 fois

(4) Armoire Type Baca.jpg
(4) Armoire Type Baca.jpg (73.47 Kio) Consulté 311 fois


La signalisation fonctionne grâce à des relais qui coordonnent la commande des feux, des émetteurs et des récepteurs de circuits de voie, regroupés dans des armoires techniques abritant ces appareils et leurs branchements. L'implantation des premières armoires de signalisation est contemporaine des grandes électrifications 1500 V des années 1930 ainsi que de l'installation des blocks manuels ou automatiques. Elles sont positionnées près des signaux, des passages à niveau, des postes d'aiguillage, en gare, dépôts, triages, … etc.

Réalisées d'abord en béton (et portes métalliques), la construction évolue ensuite vers l'emploi de panneaux en fibrociment ou amiante. Leur modernisation ou remplacement progressif par de l'acier galvanisé – parfois de l'inox – avec toit (fibres polyester) en pointe de diamant (Type 80) fait suite aux normes et autres règles restrictives relatives à l'utilisation de l'amiante - Source moi-même - :

(5) Armoire Type 80.jpg
(5) Armoire Type 80.jpg (239.7 Kio) Consulté 311 fois


Les dimensions extérieures :
1330 mm de largeur par côtés (base carrée),
610 mm par battant de porte (au nombre de 2),
2000 mm de hauteur du sol à la base du toit,
25 mm de la base du toit à la pointe,
1425 mm de largeur à la base du toit.

Les armoires à relais GM et PM 47 (Grand Modèle et Petit Modèle) renferment les commandes et les automatismes pour les signaux, les PN, les pylônes d’éclairage, … etc :

(6) Armoire électrique GM.jpg
(6) Armoire électrique GM.jpg (80.77 Kio) Consulté 311 fois


On peut également rencontrer des armoires techniques d'un type plus ancien, à rideaux métalliques - Source Haxo Modèle - :

(6a) Armoire rideaux métallique Haxomodele.jpg
(6a) Armoire rideaux métallique Haxomodele.jpg (206.71 Kio) Consulté 311 fois


En référence à sa forme, la "caisse à piles" est souvent surnommée "niche à chien" par les agents du service électrique. Les abris pour batteries ou accumulateurs (caisses à piles) sont les réserves d'énergie utilisées en secours pour les installations de sécurité (signalisation, passages à niveau) en cas de défaillance de l'alimentation du réseau électrique EDF. Elles sont généralement installées au plus près des appareils qu'elles alimentent en très basse tension continue (8 V en général pour les lampes et 24 V pour l'appareillage style moteurs, relais, boîtiers électroniques) pour éviter des pertes relatives à la longueur du câblage. La taille de la caisse à piles est fonction de l'autonomie nécessaire pour le temps de secours prévu (précisé par des règles). D'où les trois types différents rencontrés : Petit modèle, Moyen modèle et Grand modèle.

Les caisses à piles (en tôle galvanisée et munies d’ouïes d'aération) abritent principalement des accumulateurs qui à l'origine ne devaient pas être placés auprès des relais et appareils des installations qu'elles alimentaient en raison des dégagements d'émanations gazeuses corrosives (avec interdiction faite aux agents de prendre leurs repas dans les locaux où l'on manipule des acides et dont l'aération est insuffisante). D'autre part, ces accumulateurs étaient source de risques d'explosion et d'incendie, raisons supplémentaires justifiant de les écarter. Depuis, l'évolution et l'amélioration des composants utilisé pour la fabrication des accumulateurs à permis aux générations suivantes de s'affranchir de ces précautions. Comme pour les mêmes raisons que les armoires techniques, les caisses à piles en fibrociment disparaissent petit à petit du paysage au profit de l'acier galvanisé - Source pseudo Didi79 Forum Loco Revue - :

(7) Caisse à piles plus ancien fibrociment + batteries + piles.jpg
(7) Caisse à piles plus ancien fibrociment + batteries + piles.jpg (230.27 Kio) Consulté 311 fois

(8) Caisse à piles acier galva + batteries alim signaux.jpg
(8) Caisse à piles acier galva + batteries alim signaux.jpg (207.94 Kio) Consulté 311 fois


Les dimensions extérieures de la caisse à piles GM - Source moi-même - :

1305 mm de longueur (1350 mm pour le toit)
605 mm de largeur (642 mm pour le toit)
655 mm de hauteur + 10 mm de hauteur de pieds métalliques (reposant sur un soubassement cimenté surélevé)
165 mm de hauteur du toit au faîtage et 75 mm de hauteur au bas du toit.

(9) Caisse à piles Grand Modèle.jpg
(9) Caisse à piles Grand Modèle.jpg (265.45 Kio) Consulté 311 fois


La version PM - Source pseudo Didi79 Forum Loco Revue - :

(10) Caisse à piles Petit Modèle.jpg
(10) Caisse à piles Petit Modèle.jpg (241.55 Kio) Consulté 311 fois


Les boîtiers de raccordement STM (Subdivision Terminale Multiple) PM (Petit Modèle) MM (Moyen Modèle) et GM (Grand Modèle) sont omniprésents et permettent l'alimentation électrique "secteur" du point à desservir. Ils servent au raccordement des pédales d'annonce des PN, au raccordement à la voie des crocodiles, des appareillages des aiguillages,  à proximité d'un heurtoir pour connecter le feu rouge ou violet monté sur ce dernier, sur les mâts de signaux mécanique sémaphore, GA etc... pour le raccord de la boîte à feux. Divers montages sont possibles : sur poteau béton, potelet en acier galvanisé situé au niveau du ballast, U métalliques ou voir même directement sur les signaux :

(11) Boitiers STM.jpg
(11) Boitiers STM.jpg (134.54 Kio) Consulté 311 fois

(11a) Boitier STM Haxo modele.jpg
(11a) Boitier STM Haxo modele.jpg (150.24 Kio) Consulté 311 fois

(11b) Boitier STM Haxo modele.jpg
(11b) Boitier STM Haxo modele.jpg (130.4 Kio) Consulté 311 fois


Le nombre d'armoires électriques implantées le long de la voie est bien évidemment fonction de l'importance de l'installation mais répond également à un certain nombre de notes techniques parmi lesquelles entrent en compte la technologie, la distance d'alimentation des feux, les sources d'alimentation disponibles (branchement EDF ou circuits spécialisés SNCF), la maintenance de la voie (bourrage, RVB) en évitant autant que possible les traversées de voie par les circuits signalisation (gêne pour l'entretien), … etc.

En pleine ligne, et en règle générale, on trouve pour les signaux simples jusqu'à 4 feux :

une armoire de signalisation,
une armoire métallique de signalisation basse tension petit modèle,
une caisse à piles petit modèle,
une boîte à pétards (sauf pour le panneau Avertissement),
les boîtiers de connexion vers la voie,
éventuellement une boîte STM (Subdivision Terminale Multiple).
Pour les signaux au-delà de 4 feux :

une ou deux armoire(s) de signalisation,
une armoire métallique de signalisation basse tension grand modèle 47,
une ou deux caisses à accumulateurs petit ou grand modèle,
une boîte à pétards,
une armoire à relais et redresseurs,
les boîtiers de connexion vers la voie,
éventuellement une boîte STM.

Pour le Carré Violet :

une caisse à piles petit modèle,
une boîte STM.

En ce qui concerne l'implantation des armoires, les portes d'accès ne sont jamais ouvrantes coté voie pour d'évidentes raisons de sécurité des personnels. De même ces installations ne sont jamais positionnées sur la piste mais en débord de celle-ci, pour les mêmes motifs. Il est même envisageable d'ajouter des barrières de sécurité à proximité, toujours dans le soucis de protection des agents. Autre considération : les guérites et les armoires ne doivent pas constituer un obstacle à la visibilité des usagers d'un PN vis à vis des trains -Source pseudo EC 64 Forum Loco Revue - :

(12) Implantations.JPG
(12) Implantations.JPG (102.33 Kio) Consulté 311 fois


Situation au PN 398 de Ste Foy La Grande – Ligne de Libourne au Buisson -Source moi-même - :

(13) PN 398.jpg
(13) PN 398.jpg (199.3 Kio) Consulté 311 fois


Amicalement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 825
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Re: Armoires électriques, crocodiles et KVB

Messagepar gbaussart » 20 Octobre 2020, 08:22

Bonjour mon ami,


J'ai lu avec attention et grand intéret, ligne par ligne notre tuto sur les armoires. Certains points me seront nécessaires
à la réalisation de mon réseau pour lequel vous allez participer. Certes et par moment les thermes étaient bien technique
heureusement que les photos jointes étaient plus que compréhensibles.
Concernant mon futur réseau, je suis en pleine réflexion sur les choix de plan de voie et de son encombrement.


Salutations
Guy.b
gbaussart
 
Message(s) : 70
Inscrit le : 03 Octobre 2019, 16:08

Re: Armoires électriques, crocodiles et KVB

Messagepar c.delarnaque » 21 Octobre 2020, 20:46

Bonsoir Guy,

Super programme en perspective et excellente idée de mettre le forum à contribution. Bonnes réflexions en attendant.

Amicalement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 825
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Re: Armoires électriques, crocodiles et KVB

Messagepar c.delarnaque » 20 Novembre 2020, 07:37

Salut,

Des articles qui "vont bien" au catalogue Decapod : armoires, crocodiles et balises KVB. Les références notées "indisponibles" sont des nouveautés à sortir en 2021. Il me semble qu'il y a quelques temps, Dutdut proposait également des cro et autres armoires (en résine je crois). Je n'arrive pas à trouver son site sur internet :o

Cordialement,
C. Delarnaque
Avatar de l’utilisateur
c.delarnaque
 
Message(s) : 825
Inscrit le : 12 Juin 2005, 23:00

Précédent

Retour vers VOTRE RESEAU, VOS REALISATIONS, VOS INTERROGATIONS

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité