home


Les Articles ...

Comprendre les CV
Mis à jour le Dimanche 29 juillet 2012 à 11h25min dans Modélisme - Version 4

Le présent dossier est disponible au format PDF

La présentepage est plus spécialement destinée aux ferrovipathes ne connaissant lastructure et le principe de fonctionnement des CVs. Une lecture de la présentepar les néophytes permettra par la suite de consulter plus aisément les pages Paramétrerson Récepteur, et SortiesFonctions : Attribution

Dans cette page nous étudierons le principe Emetteur Récepteur, le principedes CV, leur contenu, nous paramétrerons en binaire et en décimal, puis nousjetterons un oeil sur le principe des CV Complexes en les distinguants des CV Simples.

Qu'est ce qu'une CV et pourquoi avoir besoin de comprendre leur fonctionnement ? :

Une variablede configuration appelée CV est une mémoire numérique dans laquelle eststockée des instructions sous forme numérique. Celles-ci prennent la formed'un octet numérique nous en reparlerons plus bas. Incluant dans leur nom lemot variable les CVs sont  modifiables, donc paramétrables. Notez pourterminer sur ce point que les CV sont régies par la norme NMRA quiréglemente leur contenu, ainsi par exemple chez tous les fabricants dedécodeur le CV 1 correspond à l'adresse de la locomotive.

Une fois ceciprécisé, pourquoi avoir besoin de comprendre le fonctionnement de cesdemoiselles ? Et bien tout simplement pour pouvoir les modifier. En effet, leparamétrage de ces CVs va vous permettre de vous faire les petits réglagesmaison qui vous permettront de bénéficier du meilleur du digital. Ainsi vouspourrez par exemple réaliser lacourbe de vitesse de votre loco X complètement différente dela loco Y, ajouterun dételeur numérique, mettre un fumigène sur votre vapeurpréférée, passerles phares de votre loco en code ou en plein phares, et plein d'autres chosesencore..... 

Vousretrouvez ici sur une page prévue à cet effet la signification de chaque CV et les actions possiblessur celles-ci

Mais rassurezvous si vous ne souhaitez pas paramétrer vos CVs pas de panique les réglagesusine des décodeurs vous conviendront à merveille et vous pourrez bénéficiermalgré tout des joies du Digital.

Un Emetteur, un Récepteur :

Comme vous lesavez le système numérique vulgairement appelé Digital que vous possédezfonctionne grâce à un système Emetteur/Récepteur, les informations étanttransmises par les rails à l'aide d'un busde communication.

L’Emetteur(votre centrale) envoie un ordre à vos "appareils" munis d’un décodeur digital,principalement ces "appareils" sont des locomotives, mais après tout, cela peutêtre également des aiguillages, des accessoires que l'on souhaite commander endigital… On se consacrera dans la suite de cette page sur les récepteurs pour locomotives.

Ces appareilsdonc dans notre cas des locomotives sont obligatoirement munies d’un décodeur celui-ci faisant office deRécepteur il applique à la lettre les ordres reçus par l’Emetteur,donc la centrale. On parle donc dans ce cas de communication mono directionnelledans le sens exclusif Centrale vers Récepteur. 

On passera ici sous silence lefait que la nouvelle technologie 2005 permette au récepteur de renvoyer desinformations à la centrale (système Lissy, ou RailCom) dans ce cas on parlerade communication bi directionnelle. Nous en resterons au principe decommunication monodirectionnelle Centrale vers Récepteur.

Enfin, pourparamétrer votre récepteur une voie de programmation venant de la centrale estnécessaire. On passera le système "Pom", qui permet de programmerson récepteur (sauf l'adresse bien sur) directement sur son réseau sans voiede programmation mais ne compliquons pas la présente page pour les lecteurs nonavertis.

L’interprétation des données par le récepteur pour locomotives :

Sur lastricte interprétation des données reçues sans parler du reste, à savoir lescomposants…, il faut savoir que les décodeurs pour locomotives possèdent tous desCVs. Chaque notice d’un récepteur vous permetdonc deretrouver un certain nombre de fonctions, celles-ci se trouvant associées à un numéro deCV correspondant. 

Unexemple, le CV 1 détermine toujours le numéro de votre locomotive. Réglé enusine sur le 3 (CV 1 = 3) vous imaginez aisément que la première locomotiveque vous allez posséder, restera sans doute avec ce numéro, mais dèsque vous aurez une autre loco vous allez vouloir changer celui-ci sinon les deuxlocomotives fonctionneront en même temps dès que vous appellerez le numéro 3sur votre centrale, (ainsi pour cette deuxième loco vous allez paramétrer le CV 1 enindiquant par exemple 4), pour se faire vous modifierez votre CV 1 en indiquantla valeur 4. Comment faire ? nous allons le voir.

Ces fameusesCVs sont la mémoire du décodeur tout passe par elles afin que votre locofonctionne. A de rares exceptions près celles-ci ne sont pas figées elles sontdonc paramétrables comme nous l'avons dit. Se sont ces paramétrages qui vont donnerladimension optimale du Digital, mais je vous le rappelle si vous conservez lesparamétrages usine vous bénéficierez du Digital à plein ! En d'autres termerien ne vous oblige à paramétrer vos décodeurs.

Pourapprendre à paramétrer celles-ci voyons comment elles sont construites.

Des bits informatiques :

Et oui, on yvient, mais non, ne fuyez pas ! Chaque CV est constituée d’un octetinformatique. Un octet contient 8 bits (cet octet est matérialisé par deuxgroupes de 4 chiffres voir ci dessous). Ne perdons pas de vue que la manièrede se faire comprendre en informatique se limite à dire la chose suivante : le courant passeou le courant ne passe pas, c’est tout ce que retiendra le système, c'est logique. N’oublions pas ici que notre système Digital estde l’informatique pure et dure un micro processeur gère tout cela dans votrecentrale.

Le système Binaire ou la représentation Binaire :

Reprenonsnotre démo : Le courant passe ou ne passe pas voila le système binairedans sa splendeur. Il est donc appliqué le code suivant : le courant passe,le code = 1 on dira alors que le bit est inscrit,  le courant ne passe pas le code =0 on dira que le bit est effacé.

CHAQUE bit au nombre de 8 composant l’octet va donc pouvoir utiliser ces 2 possibilités. Voici donccomment se représente un octet, chaque chiffres restant parfaitement à leurplace :

0 0 0 0          0 0 0 0

On trouvedonc nos huit bits répartis en deux groupes à droite les bits dits de poidsfaible et à gauche les bits dits de poids fort. Notez que l’inscriptionet donc la lecture de cet octet s’effectuent toujours de droite à gauche.

A chaqueposition du bit on pourra activer ou pas le courant et donc le bit, l'activationd'un bit se matérialisant par le chiffre 1. Imaginons la première position du bit activé cela donnela représentation suivante de l'octet :

0 0 0 0          0 0 0 1

Lenzun cas à part, à ne JAMAIS oublier :

Notez tout desuite et c'est hyper important qu'en langage technique la première position(soit la place) du bit (donc à l'extrêmedroite) est la position 0 et non pas la position 1, ne confondez pas ceschiffres avec le fait que le bit soit inscrit ou effacé, ici on parle del'emplacement du bit dans l'octet.

Cettenumérotation de l'emplacement est contestée par Lenz qui à une manière pour compter lesbits qui lui est propre. Bernard Lenz vous dit à titre d'exemple que lorsque l'on compte les wagonsd'un train on ne commence pas par dire 0 puis 1,2,3..... mais bien 1 2 3 4....Cette dernière méthode est donc celle que la société Lenz a retenu pour sesrécepteurs. Conscient de son déphasage Lenz précise tout cela dans sesnotices des récepteurs il présente les paramétrages bitpar bit (voir plus bas) de la manière suivante : 

Bit 3 (2)

Traduction :le nombre situé devant la première parenthèse correspond au bit compté encommençant par 1 (méthode Lenz) alors que le nombre situé dans la parenthèselui correspond au bit compté en commençant par 0 (méthode en langageclassique en vigueur chez les autres marques). Cetteparticularité fondamentaleest à lireabsolument, elle devra rester en permanence à votre esprit chaque fois quevous travaillerez avec du Lenz !

Après cetteremarque encore une fois fondamentale, reprenons et résumons. Ainsi, vous allez devoir modifier cesoctets à chaque fois que vous voudrez changer le paramétrage usine de votredécodeur, regardons comment faire.

Deux méthodes principales pour paramétrer :

Tableau desdifférentes méthodes de paramétrage :

Méthode

Sous Méthode

Abrégé

Descriptif

Programmation par Registre   Reg

C'est un peu l'ancêtre, celle ci ne concerne que les décodeurs DCC disposant de 8 registres

Programmation Paginée  

Page Prog

Récente, pour autant elle permet de paramétrer 4 registres sur 256 pages différentes ce qui permet d'accéder à 1024 registres

Programmation par la Voie Principale  

Mode POM

Permet pendant le déroulement du jeu de paramétrer certaines fonctions (pas toutes) du décodeur sur la voie principale en avoir recours à la voie de programmation

Programmation en Mode Binaire (avec 2 sous méthodes)

Paramétrage en mode direct de l'ensemble d'une CV

CV (byte)

Avec cetteméthode il va vous falloir pour une CV donnée activer (inscrire) l'ensemble  des bits correspondants 

Paramétrage en mode direct d'un bit d'une CV

CV (bit)

Avec cetteméthode vous pouvez activer (inscrire) un bit d'un CV

Programmation en Mode Direct (ou par Octet)  

CV Prog ou CVs Prog

Avec cetteméthode beaucoup plus simple, vous entrerez une valeur décimale qui d'ailleursest un nombre entier comme valeur de CV. Ici on accède directement aux 1024 CVs possibles. On entrera la somme des bits du CV en ayant recours à une conversion binaire/décimale

ATTENTION : Sachez qu'un peu de confusion règne sur le Web en effet souvent le paramétrage en mode direct (le dernier dans le tableau) est appelé mode paginé, quant au bit par bit on rencontre le terme : mode registre, donc attention !

Les deuxméthodes à retenir :

Nous allonsétudier les deux dernières méthodes du tableau. Ainsi vous allezpouvoir faire vos paramétrages des CVs soit bit par bit (mais ce n’est pas simpledu premier coup comme vous le verrez), mais également vous pourrez paramétrervos CVsen mode décimal (numérique) grâce à une conversion que nous allons étudier. Rassurez vous les notices dedécodeurs présentent la conversion des octets en mode décimal surtoutdans le paramétrage de CVs simples (se sont la plus part des CVs)…. Ouf.

Toutefois, vousverrez que le mode de paramétrage bit par bit pourra vous servir lors duparamétrage de CVs complexes (le nombre de CVs complexes est faible  maisceux-ci sont très très utiles je pense à l'incontournable CV29) nous en reparlerons dans lespages suivantes : Paramétrerson Récepteur, et SortiesFonctions : Attribution.

Le paramétrage bit par bit ou le paramétrage en mode Binaire :

Avec cetteméthode il va vous falloir pour une CV donnée activer uniquement les bitscorrespondants. Comment, nous allons le voir.

Le paramétrage décimal, numérique ou le paramétrage en mode Direct (encore appelé par Octet):

Avec cetteméthode beaucoup plus simple, vous entrerez une valeur décimale qui d'ailleursest un nombre entier comme valeur de CV, cette dernière étant la conversion dela méthode binaire.

Vousverrez au bout du compte que le résultat est bien sur le même entre les deuxméthodes.

Comment faire? :

Sachez queconvertir la valeur de l’octet (donc le contenu d'une CV) en décimal revient à donner ce que l’onappelle un poids au bit. Cette conversion est la suivante en tenant comptedu fait ici dans l'exemple que tous les bits soient activés donc inscrits (le courant passe)ce qui en sera pas forcément le cas :

Binaire        1     1     1    1 1   1   1   1
Décimal : Poids des bits 128   64   32   16 8   4   2   1

Au passage, voyez le tableau ci dessus, dans la colonne du milieu on trouve lesbits de poids fort (tout simplement les grands nombres décimaux/entiers) et dans lacolonne de droite on rencontre les bits de poids faible soit les petitschiffres décimaux/entiers.

En cas de paramétrage bit par bit il faudra donc activer (position 1) chaque bit concerné enfonction des instructions données par la notice de votre décodeur. Par contre en paramétragedirect par octet  il suffira de faire l’additiondes chiffres décimaux/entiers résultant des bits activés correspondant puis entrer lasomme de ces mêmes bits actifs. On ne panique pas l'exemple arrive !

Onse résume : Chaque CV peut donc être comparée à un groupe pouvant allerjusqu'à 8 boutons avec pour chacun d'eux, 2 états possibles, le 0 ou le 1.Une activation de certains bits duCV permettra d'activer des fonctions et donc vous procéderez au paramétrage du décodeur, c'est pas plus dure quecela !      

Un petit exemple pour vous rassurer :

Attentiondans les deux exemples ci dessous le paramétrage est valable pour tous lesconstructeurs sauf Lenz pour lequel il faut décaler d'un cran (particularitéque nous venons de voir, regardez la fin du deuxièmeexemple).

Vous venezd'acquérir une nouvelle loco. Celle ci va rivaliser sur votre réseau à cotéde l'autre loco que vous possédez déjà. Vous allez donc modifier le paramétrage de l’adresse de votreloco dans le nouveau récepteur que vous venez d'installer. Tout d'abordregardez quel est le CV concerné. C'est le CV 1 nous l'avons déjà dit. Celui-ci est configuré en usine sur la valeur 3(CV 1). Vous allezvouloir mettre la valeur 4, votre nouvelle loco se mettra en route lorsque vousappellerez la loco 4 sur votre centrale.

Voici laprocédure. Ce CV 1 correspondant à l'adresse de votre loco chez tous les constructeur de décodeur (norme NMRAoblige) est un CV dit CV simple donc vous allez pouvoir entrerDIRECTEMENT le résultatdécimal dans celui-ci (l’action en binaire sera complètementtransparente pour vous, mais nous allons l’étudier afin que vous compreniezle mécanisme, vous allez voir c’est très simple). Vous aurez besoin pour comprendre du tableau à 3colonnes figurant juste dessus, voyons les deux modes de paramétrage.

La position duCV 1 avant paramétrage = 3

Le même CVécrit en binaire : 0 0 0 0    0 0 1 1 et ci dessous celuiexprimé en décimal

(voirexpliqué plus haut)          00 0 0     0 02 1   =3  onretrouve bien le chiffre 3 décimal.

Avecun paramétrage bit par bit, vous devrez tout d'abord choisir le mode deparamétrage bit par bit sur votre centrale puis ensuite choisir le CV àparamétrer, ici le CV 1, ensuite, vous entrerez la position de chaque bit enposition 1, soit ici dans l'exemple, bit 0 = 1, bit 1 = 1, les autres bitsétant à 0 il n'y a rien d'autre à faire.

Avec unparamétrage direct ou par octet (qui vous sera très certainement proposé par défaut sur votrecentrale) vous n'aurez qu'a entrer lepoids du bit en décimal (soit 3) qui en résulte d'après le tableau ci dessus.Dans les faits votre centrale convertira elle même et appliquera le binairesuivant  0000   0011. Encore une fois les notices des décodeurs vous proposent le résultat d'office.

Tout cecin'est rien d'autre qu'une autre façon d'écrire une valeur numérique enreprésentation binaire, la valeur numérique est représentée non pas au moyendes chiffres  0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 mais à l'aide des seuls chiffres 1 et 0,le courant passe ou ne passe pas.

Résumonsnous, dans la majeure partie des cas il vous suffira de paramétrer vos locos enmode direct par Octets, puisque une très grande partie des CVs sont des CVssimples, le paramétrage binaire bit par bit sera utile dans le paramétrage desCVs complexes et encore on peut malgré tout faire la conversion. Ainsi dans l'exemple ci dessus il vous suffira de choisir le modede paramétrage par Octet (ou mode direct) et entrer la valeur 4 dans le CV 1,et donc pas besoin de paramétrer en binaire bit par bit.

Unautre exemple :  

Maintenantvous voulez paramétrer la valeur 4 toujours dans votre CV 1 pour que votre locofonctionne en l’appelant avec le numéro 4.

Voici lerésultat :

Le même CVécrit en binaire :   00 0 0    0 1 0 0 

Voici lepoids du bit en décimal qui en résulte d'après le tableau ci dessus

(voirexpliqué plus haut)          0 0 0 0    0 4 0 0  = 4 on retrouve bien le chiffre 4 décimal

Je me résume sur cet exemple :

Vous alleztrès certainement choisir le paramétrage en mode direct pour cette valeur à entrer,ce que encore une fois vous proposera d’ailleurs votre centrale par défaut, et vous allezentrer le chiffre 4 dans le CV 1.

Toutefois etrappelons le, rien ne vous aurait empêché de paramétrer les CV en mode bit par bit et vousauriez fait le paramétrage suivante :

   Positiondu bit 0  =0 en remplacement du 1 (pour lenz bit 1 = 0)

   Positiondu bit 1 = 0 en remplacement du 1 (pour lenzbit 2 = 0)

   Positiondu bit 2 = 1 en remplacement du 0 (pourlenz bit 3 = 0)

Et le tourétait joué. Notez que sur 90 % des CV vous travaillerez enparamétrage en mode direct (par octet) et les valeurs vous seront données sur les notices desconstructeurs des décodeurs.

Sachez quecertaines centrales d'entrée de gamme ne vous offrirons pas la possibilité deparamétrer vos décodeurs en binaire bit par bit ce qui peut être ennuyeux. Attentiondonc dans le choix de celles-ci. Les grossescentrales comme Lenz (hors Compact), Intellibox, Zimo, vous proposent sansproblème cette possibilité très intéressante, Zimo testant d'ailleurs toutseul le récepteur et propose la méthode de paramétrage adéquate.

afin de vous aidez voici un lien Web vous permettant de faire la conversion debinaire en décimal, vous pourrez y recalculer notre exemple: 

http://www.huebsch.at/train/Software/bincalc.htm

Les variablessimples et complexes :

Terminons,notre tour d'horizon avec les variables complexes. Comme nous l'avons vu lesinformations des CVs sont mémorisées dans des mémoires de 8 bits. 

Souvent uneseule information est stockée dans cette mémoire à 8 bits (l'octet), parexemple dans notre CV 1 (qui gère rappelons le, le numéro de la locomotive)imaginons que vous vouliez entrer le numéro de loco 105, et bien en décimalvous entrerez ce chiffre qui en binaire bit par bit donnera : 

0110   1001

Comme vous levoyez l'ensemble de l'octet du CV est alors pris par les valeurs pour gérer lenuméro, tous les bits sont utilisés pour une seule info, le numéro de la loco.Nous sommes alors en présence d'une CV Simple.

Par contre, il arrivepour optimiser l'utilisation de cette mémoire que plusieurs commandes soientregroupées à l'intérieur d'un même CV, on parle alors de CV Complexe.Dans ce cas, chaque bit peut grâce à son activation ou à sa non activationgérer une action bien précise. On pourra donc avoir seulement 3, 4 ou 5 bits utiliséschacun d'eux commandant une action qui lui est propre. Dans ce cas il sera plussimple de paramétrer le CV bit par bit, puisque chaque bit donne une action, onse polarisera donc sur chaque bit en regardant bien l'action qui sera réaliséesi le bit est activé ou éteint. Malgré tout le paramétrage décimal resterapossible, je pense ici au CV 29.

Dansles faits on retrouve peu de CV Complexes concernés, les CV 33 à 42 quigèrent l'affectation des fonctions les CV 57 et  58 qui gèrent lafonction Dimming et surtout letrès important CV 29 qui est étudié sur la page Paramétrer son Récepteur.Celui-ci,  il vous faudra paramétrer tôt ou tard je vous l'affirme, et vous verrez, une fois comprisc'est simple.

Bon amusement!

Posté initialement par Eric LIMOUSIN le Dimanche 29 juillet 2012 à 11h25min

Retour >
Réagir sur cet Article ?
Pas de commentaires !