home


Les Articles ...

PK149 Le nouveau réseau
Mis à jour le Sunday 24 January 2016 à 18h57min dans Modélisme - Version 10

Revenez régulièrement sur cette page (surveillez les versions de mise à jour) nous la compléterons notamment sur la partie digitalisation (adressage d'un aiguillage dans l'Ecos, paramétrage du S88 dans l'Ecos, Gestion du TCO avec l'éditeur de RRTC, gestion des signaux multiples et leur paramétrage dans RRTC....)

PK est donc présenté à vous, vous êtes nombreux à nous demander des explications sur notre projet devenu aujourd'hui réalité. C'est ainsi que dans cette page vous suivrez pas à pas la construction de PK 149 de la genèse du projet à l'exploitation en exposition tout en passant bien sur par la réalisation en elle même du réseau, mais aussi le cheminement qui nous a permis de gagner notre pari !. 

Cette page est donc TOTALEMENT pour vous, rien que pour vous, et nous sommes à votre disposition pour d'éventuelles questions !

Encore un mot avant de débuter, pour ceux qui connaissent le digital mais qui auraient besoin d'informations supplémentaires pour une bonne compréhension, nous leur conseillons de lire attentivement et au préalable notre page Digital Blocks Cantons et PC. En effet cette lecture est recommandée pour la partie digitalisation de PK en deuxième partie de la présente.

PK 149 le projet d Antoine et de moi même tous les deux ici en photo devant le point kilométrique du réseau (photo Pierre Daniel) un projet innoubliable entre père et fils...

 

Tout savoir sur PK 149 * :

L’idée consistant à remplacer notre petit réseau d’expos germe lors de la visite du salon d’Orléans en 2006. Pour nous, il faut que nous soyons impérativement retenus et donc présents à ce même salon de dimension internationale, mais… en 2008 et avec un tout nouveau réseau.

Nous avons donc deux ans seulement pour réaliser ce projet c’est le défi que nous nous lançons et qu’il nous faut relever à tout prix !

Ayant le plaisir de partager notre passion avec vous tous dans les expos avec « le petit réseau 1 » nous tirons les conséquences de cette première expérience qui dure avec vous tous depuis prêt de 10 ans ! Oui mais voilà, notre ancien réseau présente un nombre conséquent de défauts, un ballast trop gros, une courbe disgracieuse, une poussière intense qui envahit le réseau, un décor qui passe à la lumière lors du stockage, des chocs sur le décor à chaque transport…  Et puis au final c'est du recuit du vu et revu !

C’est sur, le futur réseau que nous réaliserons devra impérativement tenir compte de tout cela !  

En outre notre futur réseau sera 100 % digital  oui 100 % ou… NE SERA PAS !

L'infrastructure :

Pour leur tout dernier réseau représentant la Gare de Châtellerault (vu dans Loco Revue de 02/2007), nos potes de RAIL 86 ont conçu un système de caissons rectangulaires faciles à installer, protégeant entièrement le réseau en phase de stockage, pourvu d’un ingénieux système de présentation au public, matérialisé par une casquette coulissante se relevant en phase d’expo et disposant sur l’avant du réseau d’une plaque rabattable en contreplaqué laissant alors apparaître un décor de très grande qualité.

Cette infrastructure nous convient totalement car les avantages d’une telle construction longuement réfléchie par Rail 86 sont nombreux, en outre, le démontage de l’ensemble s’effectue en un temps record. Michel Berry le président et toute son équipe de Rail 86 nous livrent toutes les infos et subtilités nécessaires à sa construction (merci encore à eux). Avec leur autorisation, nous « plagions » donc le système, l’infrastructure de notre futur projet est en route… dans notre tête.

Ainsi, trois points du cahier des charges deviennent de ce fait remplis, la poussière et la lumière qui dégradent le réseau seront maintenant inexistantes sur le décor lors du stockage, c’est fondamental, croyez nous ! Autre point intéressant, les chocs éventuels dans le transport ne seront qu’extérieurs (le réseau étant totalement protégé) et donc sans effet sur le décor et sur le réseau en lui même. Pour les points restants évoqués plus haut, il nous restera à en tenir compte lors de la réalisation de notre projet.

A ce stade de la réflexion il nous reste à choisir le thème et déterminer la surface du réseau que l’on va construire.

Surface et Type de réseau :

Là encore le cahier des charges est strict, une seule voiture pour transporter PK, certes un monospace qui dispose du volume et d’un coffre de toit, un point c’est tout, pas question de remorque !

C’est un ovale classique de type anneau qui est choisi et qui sera donc construit. 

Le plan de PK, l'intérêt, une double voie ou des trains vont circuler en permanence, une petite gare de passage, et deux embranchements pour les conducteurs du réseau, nous pourrons alors faire des manoeuvres dans ceux-ci puis insérer les convois dans le trafic. A contrario on pourra recevoir des convois en provenance de la boucle ... Tenez, voici un peu plus de détails. Les voies de la boucle gérées en automatique en BAL permettront de voir des convois circuler en permanence.  En outre grâce aux itinéraires on permettra aux trains de nous livrer par exemple une rame de céréales en automatique, puis, nous les trierons dans l'embranchement, enfin nous les insérerons à nouveau dans la boucle de manière automatique. Ainsi nous pourrons pleinement jouer à manoeuvrer dans nos deux embranchements le tout en manuel, puis recevoir ou envoyer des trains de ou en provenance de la boucle le tout en automatique via des itinéraires. Sympa non comme jeux !

Seule la partie avant sera visible du public, une coulisse permettant de confectionner les rames des trains sera implantée à l’arrière, entre les deux... une sorte de vide sanitaire !

Cinq caissons/modules de 5 mètres x 0.50 m de profondeur plus 2 modules d’angle coupés en biais de 0.70 m x 0.50 m seront construits. L’arrière du réseau disposera d’une coulisse constituée par 4 modules de 1.25 sur une largeur étroite  x 0.20 m. Chaque coté du réseau permettant le retour vers la coulisse sera matérialisé par deux rectangles de 1 m x 0.36. Les postes de commande (deux) seront placés à l’avant, nous voulons être avec vous tous : Le public !  

Le contreplaqué est le matériau retenu pour construire l'ensemble dans la mesure ou il ne bouge pas dans le temps ce qui est loin d'être le cas d'un agglo classique retenez bien cela !.

Au final, le réseau occupera une surface de 6 m 40 x 1 m 50 auquel il faut ajouter 0.50 m pour les pupitres de commande et le débattement des conducteurs du réseau sur « l’avant scène ».

Toujours sur la partie avant les pieds du réseau seront amovibles car dépassant la longueur 1 mètre (longueur du module), ils ne pourront donc pas être fixés et repliés sous les caissons car il aurait alors fallu avoir recours à des pieds réglables en hauteur ce que nous avons exclus. Au final ils seront donc emboîtés dans des encoches prévues à cet effet. Ceux-ci seront par contre munis en leurs extrémités de boulons vissés dans des écrous à frapper qui eux sont bien sur réglables permettant ainsi de combler les aspérités du terrain sur lequel se dérouleront les expositions.

Après débat, le réseau sera positionné à une hauteur de 1.15 m, certainement un peu haut pour la vision des enfants mais selon nous la bonne hauteur pour apprécier au mieux l’ensemble…  

Innombrables, oui vous êtes très très nombreux à nous demander les plans de l'infrastructure de PK 149.... Alors passion oblige voici et c'est rien que pour vous !

Thème, Plan, et Époque ferroviaire :

Le plan du réseau dans la tête est très vite couché sur le papier. Une double voie est demandée par Antoine, celle-ci est d’emblée refusée par Eric (trop de voies par rapport à la surface du réseau).

Après un difficile débat, c’est le choix d’une double voie qui est malgré tout effectué (avec le recul ce choix est le bon) il y aura plus de circulations pour le public qui adore çà… C’est vrai, il faut que ça tourne pendant les expositions ! Une partie de la voie du fond toute proche du décor sera en partie cachée par un talus donnant ainsi la sensation pour le public de voir moins de voies sur la surface du réseau. 

Sur la partie ouest une portion de voies sera considérée comme venant d’être « refaite à neuf », c’est ainsi que des voies dites « béton » seront posées (ce n’est pas courant sur les réseaux). Celles-ci seront ballastées avec du ballast gris clair simulant une voie neuve comme dans la réalité… C’est décidé ! Une gare de passage sera implantée à l’est du réseau avec une voie d’évitement et une voie de stockage en impasse pour le garage d’un autorail (un feu blanc clignotant permettra d’y accéder) ! Deux embranchements seront également implantés permettant ainsi aux deux conducteurs de « jouer » avec leurs trains pendant que le digital gérera seul les trains circulant sur la double voie de l’ovale en B.A.L.

Un déchirement reste pourtant bien présent à notre esprit. En effet, comment faire tenir sur une profondeur de 0.50 m, à la fois : une double voie, des embranchements et des bâtiments en fond de décor ? Un des points du cahier des charges évoqué doit être obligatoirement sacrifié pour réaliser notre projet sinon ce type de réseau disposant d’une profondeur de 0.50 m ne peut pas être réalisé, c’est dommage mais c’est ainsi !

Au final, le fond de décor est le seul qui puisse être avec regret sacrifié, ainsi, les bâtiments n’auront pas beaucoup de profondeur, c’est fort regrettable mais nous n’avons guère d’autres choix !

C’est l’époque IV – V qui sera choisie pour le réseau, les trains rouleront à vitesse normale, ici, pas de trains fous à un équivalent réel de 300 Km/h comme on le voit souvent, les roulements seront réalisés à l’échelle HO !

Le plus grand soin sera accordé au réseau, avec et pour commencer, une pose parfaite des voies c’est hyper important, mais aussi et surtout la réalisation d’un beau décor (de beaux arbres, des crocodiles, boites à piles, garage franc, petits accessoires divers, courbe en dévers, piquets de courbes, KVB, réchauffeurs d’aiguilles, téléphones de voie, poteaux de distance, P.N., guidon d’arrêt, leviers d’aiguillages ….). L’ensemble sera patiné par Antoine à l’aérographe !

La plus grande attention sera également apportée à la signalisation, et se sont sans hésitation les superbes signaux LEB avec œilleton fonctionnel (oui fonctionnel) qui seront installés.

Un guidon d’arrêt protégeant un des deux PN pendant la manœuvre d’un loco tracteur sera implanté, il a été spécialement fabriqué pour nous (et en plus gracieusement) par LEB (encore merci !).

Un TIV limitant la vitesse à 100 Km/h sera également positionné sur une des deux voies. Le logiciel qui gèrera cette partie de voie sera paramétré de telle sorte que les trains ralentiront automatiquement sur cette partie de voie à vitesse limitée.

L’étude du bon emplacement de la signalisation sera confortée par Jean Michel Loyaux mais aussi par Gilles Dechambre et Jean Claude Cailloux membres du club auquel nous appartenons également (merci à eux).

Enfin comme nous l’avons déjà dit PK 149 sera 100 % digital (locos + aiguillages + accessoires + signaux SNCF complexes  + voies avec cantonnement en BAL)

Les deux embranchements seront gérés en Digital mais manuellement par les deux conducteurs, dans les faits pour ces derniers « le jeu » se situera sur cette partie de réseau avec tout un programme de manœuvres. Une aiguille en courbe permettant un éventuel raccordement à un autre réseau sera implantée sur l’angle droit  elle sera cachée derrière un pont. 

Les modes de gestion  possibles de PK 149 (bien sur en dehors des EP qui eux sont gérés manuellement pour y réaliser des manoeuvres) sont les suivants

Action sur : Gestion du réseau en mode Manuel, sur la double voie Gestion du réseau en mode Semi Automatique (un voie sur les deux est gérée en automatique) Gestion du réseau en mode Automatique sur la double
Les Signaux Ceux ci fonctionnent correctement, le BAL fonctionne très bien, la rétrosignalisation remonte l'information normalement. Le conducteur du train respecte alors les feux en pilotant sa machine comme dans la réalité. S il ne fait pas attention il peut franchir à tort un carré par exemple Ceux ci fonctionnent correctement, le BAL fonctionne très bien. Le conducteur du train respecte les signaux en pilotant sa machine comme dans la réalité. S il ne fait pas attention il peut franchir à tort un carré par exemple Le BAL fonctionne correctement les trains s'autogèrent parfaitement, les trajets demandés s'exécutent correctement les entrées en gare se font au ralenti avec signal Ral + RR si nécessaire
Les Aiguilles

C'est le régulateur du réseau qui ouvre et ferme les aiguilles sur RRTC, les aiguilles des EP peuvent elle par contre être activées par RRTC et/ou l'Ecos

Les aiguilles se trouvant dans la zone gérée par RRTC sur la voie en gestion automatique sont bloquées et donc gérées pas RRTC, aucune action n'est possible sur celles ci tant que le train n'est pas passé dans le canton concerné. Le système effectue des pré réservation de canton. Si le parcours croise la voie libre la TJD correspondante est bloquée par le système 

Les aiguilles sont bloquées, le logicie déroule son scénario, bien sur on rappelle ici que les EP sont quant à eux libres pour être gérés manuellement

Les Locos

Conduite complète en interactif total.

Conduite en interactif sur la voie en manuel. Pas d'action possible sur la voie en automatique

Tout a été paramétré dans le trajet que l'on à paramétré, y compris les ralentis à 30 pour entrer sur une voie déviée. Le logiciel exécute le paramétrage du trajet. Aucune action possible

 

En ce qui concerne notre propre réseau une future extension sera également possible entre les modules 2 et 3, ou encore entre le 1 et la module d'angle droit, nous l’avons prévue !

La réalisation pas à pas de PK .... :

Novembre 2006 :

Après l’expo d’Orléans le plan du réseau est dessiné sur le papier. Le réseau démarre dans la foulée, le bois de l’infrastructure est débité. Les matériaux d’un seul module (afin de faire un test) est acheté chez Mr Bricolage pour 50 euros (c’est trop… il faut trouver un autre fournisseur) le week-end qui suit l'expo d Orléans 2006, je sais que la tache sera longue, un rétro planning est déjà établi.

Le montage du premier module à lieu, du contreplaqué de 15 mm est choisi pour les flancs de chaque module et  tout particulièrement pour la plaque arrière qui à fort besoin de solidité en effet c’est elle qui soutiendra la casquette. Une plaque de 8 mm seulement sera retenue  pour le plateau c’est suffisant. L’assemblage qui se déroule correctement s’effectue par collage et vissage (les modules auront le seul défaut d’être un peu lourd mais la solidité sera par contre au top)  

Montage du premier module. Notez qu'une découpe par une machine est INDISPENSABLE elle assure une parfaite liaison.

Le collage des pièces est nécessaire remarquez bien les deux trous qui sont garnis de tube métal, le trou central ne sert que pour la prise du réseau. Enfin notez le tasseau collé vissé sur le plateau arrière qui sert d'appui à la plaque qui va être posée

Les quatre modules suivants alors sont débités (casquette comprise également) chez un autre fournisseur local pour… 25 euros (certes le contreplaqué est un peu moins beau par endroit mais il faut rechercher des économies partout, de toute façon le décor masquera les défauts).

Le premier module est construit, il nous faut alors l’assembler avec le suivant qui est maintenant lui aussi fabriqué.

La encore c’est la technique de Rail 86 qui est utilisée.

Deux modules sont percés, assemblés, (l’usinage est réalisé par paire) puis la jonction est effectuée. Pour se faire, les deux trous de chaque module qui vont servir à les joindre sont garnis « à force » d’un tube acier de la longueur du flan concerné donc 15mm. L’ensemble (intérieur et boulon), est au diamètre de 10mm (le boulon de 10 mm venant se positionner pile à l’intérieur du tube). Ce système permet une jonction parfaite qui ne prendra pas de jeu à chaque montage démontage, tel n’aurait pas été le cas avec de boulons poêliers insérés à même dans le bois (du jeu se produisant alors rapidement). Des écrous papillons sont vissés sur les boulons, ils permettent le rapprochement des deux modules évitant ainsi le recours à une clef (que l’on passe son temps à rechercher lors du montage). Le papillon est vissé à fond et vient s’écraser sur le tube, lui-même effleurant le bord du module.

L’assemblage des deux premiers modules est au top ! Celui-ci est réalisé dès fin Novembre (on n’a pas perdu de temps)  

La jonction est parfaite et ne prendra pas de jeu avec le temps c'est ESSENTIEL !

La finition est assurée par des pointes sans tête avec au préalable un collage de l'ensemble du plateau

Notre pote Gilles Bouju l’homme de tous les instants (merci encore à lui) intervient alors pour nous. Il nous faut souder la tubulure en « L » de la casquette que nous avons par nous même débité ainsi que les supports métalliques qui seront fixés sur le montant (derrière le décor de fond) ceux-ci permettent de tenir la dite casquette qui d’ailleurs inclus l’éclairage.

Le montage des modules suivants se poursuit, le tout est terminé fin décembre 2006 après que Gilles Bouju nous ait fait débiter des pieds dans du bois exotique pour plus de solidité.

La peinture et le nécessaire numérotage extérieur des modules sont réalisés en janvier 2007 la coulisse et l’arrière du réseau est produite fin février 2007 (12 euros par module arrière), sur ceux-ci, les pieds (en sapin) sont fixés et rabattables car leur longueur 1.25 m le permet. Par soucis d’économie deux pieds seulement sont réalisées par module (au lieu de quatre) puisque le module suivant sert d’appuis au précédent. Seul le premier module dispose bien sur de 4 pieds pour lui donner toute l'assise necessaire.

ici les modules en peinture, puis le module 1 sur lequel il ne manque plus que les bouchons amovibles d'extrémité que vous apercevez derrière

Les modules dépliés avec leur casquette relevée et le panneau avant rabattu : le  module est ainsi en phase d'exposition

La coulisse arrière l'astuce c'est d'avoir un seul pied d'appui !

Le dessous du module les pieds sont enfilés dans deux encoches qui ont été vissées et non collés c'est important de pouvoir dévisser les encoches pour installer un signal ou un moteur d'aiguillage... c'est du vécu

Le 18 mars 2007 l’ensemble de l’infrastructure est terminée et installée dans le garage de la maison. La boucle de l’ovale tombe « pile poils », c’est un succès !  

Le réseau au grand complet.... tout se joint correctement ouf ! la solidité de l'ensemble est parfaite car tout se tient

Moins de 5 mois seulement ont suffi pour réaliser l’infrastructure de PK.

Avril 2007 :

La voie est mise en chantier et c’est du Dépron de 3 mm qui servira de semelle à cette dernière, celui-ci est posé après un essai à blanc. Des connexions de secours sont soudées sous les voies pour palier à des problèmes avec les éclisses celles-ci venant en plus des connexions par fils sous les voies qui sont bien sur réalisées et raccordées.  

Les alimentations du réseau doivent être des plus sérieuses ici une alimentation qui sera câblée puis une autre en secours, le tout est soudé sous le travelage de la voie cela ne se voit pas. Au deuxième plan de la photo de gauche le Dépron a été posé et peint en marron. Le Dépron de 3mm est découpé par demi bande représentant un demi rail par sa largeur plus 3 mm. On coupera plus tard en biais avec un cutter ce bord dépassant donc de chaque coté de la voie tout ceci bien sur avant de floquer. Deux demi bande de Dépron sont collées juxtaposées. Plus fine qu'une bande plus large elle sont donc plus malléables dans les courbes on peut donc les courber plus facilement. Pour ce faire, elles sont alors tenues par des épingles pour épouser la courbure voulue et elle ne cassent donc pas, c'est l'astuce de la technique utilisée par Cédric Charles. Photo du dessous : la "Boujurg" du nom de son inventeur, la norme est respectée puisque des encoches à la norme NEM 112 sont réalisés dans une équerre plastique. Il suffit alors de mettre les travelages des voies à l'intérieur et le tour est joué, pas bête non ! 

Le ballastage qui avait été tant raté sur le petit réseau 1 est donc étudié de très très prêt, et c’est du ballast GPP qui est choisi, échelle HO, couleur rose et gris.  

Attention, à ce stade les coupures que vous allez réaliser pour gérer les réseaux en digital et qui vont donc vous servir pour la rétrosignalisation doivent être réalisées. En quelque sorte votre TCO doit être conçu même sur papier s'il le faut.

Le TCO en version 1 de PK 149

La voie retenue est au code 100 de marque Roco (Peco pour la voie béton), tant pis pour « les compteurs de rivets » qui regretteront l’absence de voie au code 83 ou autre 75. Sur la coulisse arrière c’est de la voie Mehano qui est retenue pour son faible coût. Onze des seize aiguillages et les trois TJD Roco verront leurs moteurs installés sous la table du réseau grâce au regretté dispositif 10014/16 de chez Roco. A ce stade les coupures pour la digitalisation sont effectuées, nous réalisons 16 cantons (vous les visualiserez plus bas sur le plan).  

Voici le principe d'un canton et d'une zone.

D’un point de vue géométrie d’ensemble il y a lieu de noter que les zones ainsi créées  doivent se suivre sans rupture à l’exception de toutes aiguilles et à fortiori de TJD qui ne doivent en aucun cas se situer dans un canton. N’étant pas dans une zone pendant le passage de la locomotive le logiciel le logiciel affichera une non présence sur le réseau, entraînant un changement d’état des signaux précédent cette zone, ce qui n’est pas normal dans le sens ou une présence est effective. Pour contourner cet obstacle il suffira de donner une instruction au logiciel (temporisation) lui interdisant de changer d’état pendant le laps de temps ou la locomotive du convoi passe sur l’aiguille non raccordée à une zone de rétrosignalisation (en quelque sorte on figera l’état affiché pendant le passage de l’aiguille).

Tenez, notez encore ceci car nous sommes certains que vous allez vous faire cette remarque. Un train long que vous aller vouloir faire circuler pourra très bien dépasser la taille d’un canton et donc déborder sur le suivant. Pour se faire, il sera nécessaire de positionner un wagon de fin de convoi éclairé et pourquoi pas en milieu du convoi appliquer de la peinture graphitée sur les essieux d’un wagon ou d’une voiture. Ainsi, le système de rétrosignalisation indiquera la présence d’un convoi sur deux cantons en même temps, et hop le tour est joué.

Schéma de coupure des voies

Voici un point primordial à bien assimiler avant de se lancer dans la construction d’un réseau avec rétrosignalisation.

Il ne faut pas confondre zone et canton :

  • -    Une Zone est une section de rail électriquement isolée de chaque coté. On isole dans la grande majorité des cas un seul coté du rail mais nous vous recommandons de couper les deux au cas ou une future technique d'avenir préconiserait la coupure des deux voies (anticipons donc !).

  • -    Un Canton est un regroupement de zones (au minimum deux, bien que cela dépende toutefois de la typologie du bloc). Les zones peuvent être physiques (recommandé pour être compatible avec  n’importe quel logiciel) ou virtuelles (principe pratique notamment utilisé par RRTC).

Pour une voie à sens unique vous devrez utiliser au minimum deux zones :

  • Une zone de ralentissement d’une longueur importante afin que votre train prenne le temps de décélérer tranquillement et non pas rapidement comme on le voit trop souvent (plus de réalisme).        

  • Une zone d’arrêt environ 5 – 10 cm maxi. Et oui car au moment où vous rentrerez dans cette zone, votre train sera déjà à sa vitesse de ralentissement la plus faible. Dès qu’il entrera dans cette zone le logiciel enverra un signal d’arrêt. Il n’est donc pas nécessaire que cette zone soit grande.

Pour une voie à double sens vous devrez utiliser au minimum trois zones :

  • Une zone de Ralentissement qui servira de ralentissement pour les trains circulant dans les deux sens

  • Une zone d’Arrêt de chaque coté. Chaque zone sera active en fonction du sens de parcours du train. Si le train circule vers la gauche, c’est la zone de gauche qui sera active. Inversement pour la zone de droite.

Si vous ne disposez pas d’assez de contact de rétrosignalisation, vous pouvez affecter à chaque zone un contact physique qui servira de zone de ralentissement et de placer au bout de cette zone un contact virtuel qui servira de zone d’arrêt.

Pourquoi un contact virtuel ? Un contact virtuel remplace un contact physique. Il est positionné virtuellement sur votre logiciel et vous permet si vous ne disposez pas d’assez de contacts physiques de le remplacer car il vous faut toujours deux ou trois zones au minimum en fonction du type de voie (Simple ou Double Sens) pour faire un ralentissement avec un arrêt.

Cette solution présente des avantages mais aussi quelques inconvénients.

  • Avantage : Vous avez besoin de deux fois moins de module rétrosignalisation.

  • Inconvénients : Il faut que les courbes de vitesses des machines soient paramétrées dans le logiciel. Et oui car le logiciel calcul l’emplacement du contact en fonction de la vitesse du train. C’est donc moins précis qu’un contact physique qui lui est toujours placé au même endroit.

Sur PK 149 cette solution de zone virtuelle propre à RRTC et nous a beaucoup aidé car nous n’avons par canton qu’un seul contact physique, malgré tout nous ne vous recommandons pas cette solution, dans la mesure où les arrêts sont moins précis. Autant travailler avec les contacts physiques, mais cela n’empêche pas de faire fonctionner correctement notre réseau, on essuie les plâtres comme l’on dit !

La voie posée sur la coulisse ici les moteurs peuvent rester sur la table non visible du public

Parallèlement Gilles Bouju nous confectionne les jonctions de modules pour les casquettes (grand merci Gilles), il nous tire une épine du pied et solutionne un important problème esthétique nous paraissant insoluble.

Regardez bien cet homme ! Dynamique, Sympathique, Doué, Toujours prêt à rendre service, Ingénieux, Rapide et d'une éternelle jeunesse....  Sa devise : Nous n'avons qu'une allure  : LE GALOP  ! Sans lui je dis bien sans lui, notre réseau n'aurait jamais vu le jour c'est sur, en permanence il nous aura fabriqué des pièces, soudé,  donné des astuces et tuyaux, toujours plus ingénieux les uns que les autres ! Grand grand Merci MONSIEUR Gilles Bouju

La pose de la voie de l’ensemble du réseau à l’exception des deux E.P se termine mi Juillet.

Le 25 Juillet 2007 le réseau est entièrement monté, les voies pas encore ballastées et plus globalement les jonctions des modules correspondent parfaitement entres elles. A ce stade aucun roulement à partir d’une alimentation n’est possible dans la mesure où les branchements électriques ne sont pas opérationnels. Cette journée est un véritable succès, on va pouvoir attaquer le décor mais…. après les vacances !    

Le réseau monté non ballasté la voie est fixée sur le Dépron le ballastage va pouvoir commencer car tout tombe pile poil ! Il faudra toutefois peindre les traverses et l'intérieur et l'extérieur de voies sauf pour les voies en béton ou les traverses restent grises bien sur ! les boites blanches simulent l'emplacement des signaux LEB

Septembre 2007- Avril 2008 :  

Le ballastage démarre à tout vitesse, des caniveaux sont aussi simulés et donc installés le long de la voie pour simuler l'alimentation des signaux.

Remarquez les caniveaux non posés sur la gauche et posés sur la droite. Un coup de patine par Antoine à l'aéro sera nécessaire sur l'ensemble de la voie.

Le décor démarre avec le module 1, très vite Antoine prend son pied avec la patine, au fur et à mesure les scènes prennent vie, ainsi apparaissent les quais, la gare, la ville, la route…. Notre joie et notre envie de continuer sont intenses au fur et à mesure que les modules s’animent. Le décor du module 2 est entamé dans la foulée, puis très vite les modules 3, 4 et 5 et enfin les angles.  

le ballastage est terminé, le décor commence par cette maison

Ravi de ce que nous avons produit le décor est mené à un train d'enfer ! Voici les commerces et la route vers la gare

 

Notre plaisir est intense au fur et à mesure que les scènes prennent vie et ... le Résultat !

Ici les quais et le parvis de la gare elle même intégralement patinée, avec son intérieur aménagé et éclairé, le tout  par Antoine !

En haut une scène réalisée par Antoine, en bas la palissage (une demi journée de travail, posée pièce par piece) réalisée par Eric en Evergreen ! (le revendeur à Rail Expo 2007 m'avait dit : "la technique que vous voulez utiliser pour faire votre palissage ne marchera pas, vous n'y arrivez pas !"... mon oeil !)

Fabien Bonnet qui passe nous voir nous « sort » une solution sur le module d’angle droit (à l’est) qui nous pose problème. Il s’agira d’implanter un pont puis un « cache » simulant l’horizon, le tout masquera une sortie disgracieuse en forte courbe vers la coulisse arrière.  

Coté Est, le Viaduc de PN Sud Modelisme, cher mais beau ! Derrière l'astucieux système de Fabien Bonnet pour camoufler la courbe disgracieuse (ici le camouflage n'est pas terminé) ! la patine du pont est réalisé par Antoine avec un goût appuyé sur les sorties d'échappement des locos !

Coté ouest c’est un tunnel partant en courbe qui sera implanté, sous celui-ci, la voie béton évoquée, elle même réalisée en dévers (ce qui n’est pas courant sur les réseaux présentés en expo)… Toutes les techniques possibles sont étudiées pour le décor, ainsi, c’est du sable du désert du sud Tunisien dont la finesse n’a pour nous n’a pas d’égal qui est choisi pour les quais de la gare.  

 

Coté Ouest cette fois le tunnel de chez CMS et la voie béton posée en dévers ...dure à réaliser mais un régal à l'oeil !

Les bâtiments sont issus de chez MKD, SAI pour la gare et le bâtiment du ferrailleur, le silo est un de la marque Cornerstone. Le pont situé sur l’angle droit ainsi que les toilettes sont une réalisation PN Sud Modélisme, l’entrée de Tunnel et les murs de soutènement sont de chez CMS, les deux PN sont de chez MKD, le chenillard du chantier étant quant à lui de chez Faller. Enfin, Les bâtiments du fond de décor sont « fait main ». Les arbres sont issus d’une culture prolifique de Zechium réalisée par Gérard Grimault du club... La route est confectionnée à partir de papier de verre grain 400 sur lequel il a été appliqué au pinceau un voile de terre à décor gris foncé.  

   

A mon avis une des plus belles réalisations du réseau (excuser nous de nous féliciter), voici l'embranchement du ferrailleur (ici pas encore terminé) réalisé par Antoine, à fond la patine... à fond ! En dessous, le silo Cornerstone légèrement diminué en hauteur et donc un peu modifié puis patiné à l'extrême par Antoine. A ce stade le décor de fond n'est pas réalisé. Celui ci sera tout particulièrement étudié de très très prêt avant toute action sur le support du fond pour tenter de donner de la profondeur au réseau.

Les touffes herbes font parties du décor et donc de l'embranchement, le grillage est réalisé par Antoine. Les deux bâtiments ont par contre disparus ils ont été refaits... A ce stade le fond de décor n'est pas encore terminé ainsi que le décor prêt du PN

En haut, le détail c'est aussi ça... Montage réalisé avec une patience d'ange par Antoine... je n'aurai pas pu !. En bas les piquets de courbe ils donnent un réalisme superbe, leur fabrication ne demande pas plus d'une demi heure, sympa non !

Durant les Week-end le décor est mené avec un « train d’enfer… » si bien que le 13 Avril 2008 voit l’achèvement du décor de PK.

    L'UM de 67000 FRET sort du tunnel

L Y 8000 manoeuvre à l'extremité Est du réseau

Le TIV lumineux avec son crocodile, les trains qui passeront devant ce signal ralentiront à la vitesse convenue grâce à RRTC

La caravelle au travers les herbes et autres arbres sont tous réalisés à partir de Zechium  très très facile à cultiver plus dure à se débarrasser !

L X2800 attend le départ le feu est vert, vous pouvez partir Monsieur !

SUBLIME franchement produit en 2 exemplaires seulement par LEB dont un pour nous, merci de nous l'avoir réalisé et en plus OFFERT ! Si vous me posez la question de savoir s'il est fonctionnel... oui bien sur, sauf qu'ici il n'est encore pas câblé... 

8 mois auront donc été nécessaires pour réaliser 6 m 40 de décor sur notre futur réseau…

 

Entre temps, en Mars, nous apprenons que notre dossier a été retenu pour le salon d’Orléans en Novembre 2008, nous sommes ravis ! Notre défi est en passe d’être relevé.

Le même jour, le 6 mars, le nouveau petit réseau 2 d’Espacerails reçoit son nom de Baptême : ce sera PK 149 ! Ce nom correspond tout simplement au Point Kilométrique que nous avons positionné au centre du réseau avec nous deux prenant des photos… C’est également un clin d’œil à notre département de résidence (le 49).  

Antoine et moi sur le réseau tout prêt du PK 149 de la ligne..... A fond les photos !

Mai 2008, PK et sa Digitalisation :

Pour digitaliser notre réseau que nous faut il ? : 

Bien sur une centrale même si celle ci sera plutôt transparente (on devra s'assurer du fait que celle ci puisse gérer des accessoires et dispose d'un bus de rétrosignalisation, donc pas de centrale l'entrée de gamme) dans le schéma en fait elle va servir à paramétrer les accessoires (les adresser) puis transmettre les infos de gestion en provenance de la voie au PC. En terme de cerise sur le gâteau la centrale pourra servir de poste de conduite secondaire. En plus de cette centrale un logiciel de gestion des réseaux est nécessaire, pas de conduite d'un réseau 100 % digital sans PC. Des décodeurs d'accessoires seront aussi de la fête pour gérer les aiguillages et autres PN.... Un système de rétrosignalisation pour remonter les infos de situation des convois à la centrale, et enfin des décodeurs digitaux pour signaux complexes ou plutôt multiples.

La digitalisation de PK démarre et par conséquent le câblage qui s’en suit, il nous faut à tout prix réaliser notre pari, un PK 149 - 100 % oui vous avez bien lu  100 % Digital -. Vous dire qu'un réseau totalement digitalisé nécessite peu de câblage serait un parfait mensonge, voila qui est dit, il y a un paquet de câble un point c'est tout ! Les modules sont reliés avec des prises informatiques c'est le mieux croyez nous !

Pour réussir notre projet,  pas question de prendre la solution globale Zimo trop cher mais qui pourrait nous dispenser d'acheter un logiciel, ni d'ailleurs celle ce Roco qui ne traite pas la signalisation complexe SNCF, nous allons chercher ailleurs.  On va donc avoir besoin, d'un logiciel de gestion de réseaux, des décodeurs accessoires, un système de rétrosignalisation, d'une centrale même si avec le logiciel elle sera transparente au moins on bénéficiera d'un deuxième poste de conduite, des signaux et autres accessoires que l'on veut digitaliser (sur ce dernier point rien d'obligatoire, je pense ici au dételeur par exemple).

N'hésitez pas à consulter également notre page Blocks Cantons et le PC qui vous sera utile pour une bonne compréhension de ce qui va suivre !

Le logiciel :

Le choix de RRTC comme logiciel de pilotage est effectué par Antoine, il est préféré à ses concurrents de part sa consonance moins « Markliniste », en outre il possède une interface en Français grâce à un internaute qui a procédé à sa traduction. Enfin, ses possibilités du point de vue exploitation sont jugées meilleures. En outre il est possible comme d'autres d'ailleurs de conduire ses trains en automatique via des itinéraires ou en mode manuel. Enfin et c'est ce que nous voulons ce logiciel permet de gérer des cantons virtuels (voir ci dessous) !

Le TCO sur RRTC (de démonstration) dessiné par Antoine apparaît très vite sur l’écran du PC, les 16 cantons sont petits à petits positionnés à des points bien choisis en rapport bien sur avec les coupures réelles qui ont été réalisées sur le réseau lors de la pose des voies.  

Le TCO (version 2 actuelle) réalisé sur RRTC. Regardez bien, le canton intitulé "Sortie EP" est hyper important pour recevoir les convois entrant dans l'EP. Lors d'un parcours automatique on spécifiera à RRTC après plusieurs tours de réseaux de rentrer le convoi dans la voie prévue et d'arrêter le convoi dans la zone "Sortie EP". Idem pour le canton "Gare V3" qui pourra voir le départ d'un convoi ou l'arrêt d'un parcours d'un autorail (voir plus bas l'illustration de celui ci avec l'X 2800). 

Il n’y aura pas de zone d’arrêt physique dans chaque canton celles-ci seront réalisées par des cantons virtuels se situant bien sur à l’intérieur du canton physique concerné (on aura donc pour chaque canton une zone de ralentissement et une zone d’arrêt mais gérée virtuellement). On dira donc au système que la zone d’arrêt débute à compter de X centimètres du début du canton physique. Ainsi on limite l’achat de modules supplémentaires de rétrosignalisation !  

Les décodeurs d'accessoires :

En ce qui concerne la gestion des accessoires nous utiliserons des Switchpilot qui présentent de nombreux avantages que voici.

Tout d’abord une gestion de ses 4 sorties par paire. 2 2 2 2. Ensuite il délivre une impulsion soit en continue permettant d’allumer un signal, une lampe donc continuellement soit une impulsion permettant de gérer un aiguillage * par exemple, un dételeur…  

  • Une gestion indépendante des 4 sorties vous permettra de gérer sur le même SwitchPilot  3 aiguillages et un signal vert rouge par exemple.  

  • A vous (avec le SwitchPilot) l’effet "dimming", c'est-à-dire que le passage du vert au rouge qui s’effectuera en douceur sans allumage ni extinction rapide.  

  • Vous avez un PN avec des Led que vous souhaitez faire clignoter : pas de problème avec le SwitchPilot, vous pourrez en outre régler la durée du clignotement !  

  • 2 sorties complémentaires sont à disposition sur le SwitchPilot, elles vous permettront de gérer un servo moteur, pourquoi pas alors ouvrir une porte de bâtiment ou lever une barrière d’un PN… En somme des automatismes sont possibles (avec l’ajout d’un servo moteur bien sur)

  • Si vous avez un rail dételeur c’est alors non pas 4 mais 8 rails dételeurs que vous pourrez faire fonctionner

Seul inconvénient du SwitchPilot par rapport au LS 150 de Lenz, il ne gère que 4 sorties + 2 servo moteur au lieu de 6 sorties accessoires.  

Notez aussi que les signaux que vous raccorderez au SwitchPilot  doivent avoir un pole commun positif (les signaux Viessmann sont sur ce point conformes) si ce n’est pas le cas un montage devra être réalisé. Le SwitchPilot n’est d'ailleurs pas le seul sur le marché du décodeur d’accessoires à nécessiter un pole commun positif pour les signaux

* Attention, du fait de leur consommation excessive le Switchpilot n’est pas compatible avec les moteurs d’aiguillages Peco  

La rétrosignalisation :

Pour la rétrosignalisation des informations vers RRTC nous utiliserons des modules de chez LDT (fiables à tout point), modules à consommation de courant et non pas des modules de contacts, contacts souvent matérialisés par de ILS. Ces derniers ne seront pas retenus dans notre choix car ils sont disgracieux puisque présents sur la voie au milieu et en plus nécessite des système d'aimants sur le matériel, enfin quelques disfonctionnements des ILS est à redouter. Donc au final les modules LDT à consommation de courant rejoindront PK 149.

L'envers du décor dirons nous ici les prises informatiques pour relier le module suivant puis les moteurs d'aiguillage Roco, les décodeurs digitaux d'accessoires Switchpilot et pour signaux. Dans le bas la réglette dans laquelle passe les câbles de la rétrosignalisation. En haut pour ne pas mélanger les courants la lumière du réseau

Les décodeurs d'accessoires pour signaux :

Théoriquement il n'y a pas de distinction à faire pour gérer les accessoires autres (type aiguillage) et les signaux (qui ne sont ni plus ni moins que des accessoires mais à consommation permanente) le Switchpilot peut donc suffire.

Toutefois, la gestion des signaux s’avère compliquée mais nous le savions, en effet RRTC ne peut gérer que quatre états de signaux (la signalisation Française est plus complexe que la signalisation Allemande pays de développement du logiciel).

En effet, sur le marché, il n’existe pas de logiciels traitant une signalisation complexe SNCF. Il nous faudra donc combiner la gestion de ceux-ci sur RRTC par des « sous états » et pour les décodeurs d’accessoires (signaux) multiplier les SwitchPilot….  Aie Aie Aie, le Coût la complexité et le câblage … !  

C’est la que notre pote Cédric Charles et son copain Jean François Plisson tous deux très grands virtuoses du digital entrent en jeu.

Cédric propose de nous réaliser des décodeurs pour signaux LEB (donc avec signalisation complexe) il en possède déjà pour lui et font merveille sur son réseau. Dix décodeurs sont donc conçus et livrés par Cédric en un temps record. Ceux ci nous simplifient fortement la donne puisque deux fils seulement sont à connecter à la voie, (branchement en 5 minutes).  

Le codage des signaux complexes est inséré dans la puce de ces décodeurs ce code ayant été réalisé par Jean François Plisson.

L’ensemble est franchement du très très grand MENDES aurait dit Franck DUBOSC. A ce stade nous ne pouvons que souhaiter une commercialisation de ces décodeurs pour vous tous !

En tout cas GRAND oui GRAND MERCI A EUX !  

Merveilles fabriquées par des doigts experts pour l'instant anonymes, les décodeurs digitaux pour signaux LEB ici enfichés dans le support en résine LEB, deux fils seulement à brancher. A "l'intérieur" le codage de toute la signalisation française, un MUST   !

Ces signaux sont tout simplement géniaux franchement ne les négligez pas si vous avez à réaliser un réseau !

Le principe ici sur un ancien signal qui ne dispose pas d'oeilleton ! En le socle du signal enfichable et le décodeur .... la planche du réseau.... simple non !

La platine d'un décodeur pour signaux 

Les décodeurs de signaux fonctionnent de la manière suivante :

Comme nous vous l’avons déjà indiqué, nous ne souhaitions pas d’un unique fonctionnement (Rouge, Vert) mais nous voulions reproduire la signalisation multiple SNCF qui autorise à elle seule une trentaine de combinaisons ! Cependant il n’existe aujourd’hui aucun décodeur d’accessoire sur le marché permettant de reproduire ce système. Pourtant dans la norme NMRA il est prévu l’intégration d’un protocole « accessoire étendu » utilisable pour les signaux toutefois aujourd’hui aucune de nos centrales gère ce protocole.

Pour palier à ce problème les concepteurs de ce décodeur Cédric CHARLES et Jean-François PLISSON ont aussi utilisé le protocole accessoire et ont affecté à chaque décodeur huit adresses (soit 2 modules accessoires paramétrable par CV standard).

Chaque adresse (sortie) est schématisée par un bit (1 ou 0), ainsi, lorsqu’on positionne chaque adresse (sortie)  à la bonne valeur on se retrouve avec l’affichage choisi dans la table des allumages  (voir cette table en annexe).

Les fonctions sont groupées en 2 blocs, les bits 1 2 3 4 5  pour les infos signalisation classique et 6 7 et 8  pour les indications supplémentaires (indicateurs de directions, plaques, etc..)

Ex :   Le décodeur à l’adresse 1

Pour afficher un carré on envoi sur le bus DCC :

Addr  8

Addr  7

Addr  6

Addr 5

Addr  4

Addr  3

Addr 2

Addr  1

0

0

0

0

0

0

0

0

Pour afficher un Rappel de Ralentissement avec Avertissement + indicateur de direction 1 on envoi sur le bus DCC :

Addr  8

Addr  7

Addr  6

Addr 5

Addr  4

Addr  3

Addr 2

Addr  1

0

0

1

0

1

1

1

0

Voici un panaché de combinaison qui peut être affiché sur un signal LEB. Le décodeur gère le clignotement de chaque lampe si on souhaite par exemple faire un Rappel de Ralentissement 60 avec Avertissement Fixe. Cerise sur le gâteau le décodeur gère bien entendu le « dimming » entre chaque clignotement, un régal pour les yeux !

Photos d’un signal prises en changeant simplement les valeurs des adresses du décodeur :

Ces décodeurs digitaux fonctionnent comme nous vous l’avons précisé avec les magnifiques signaux LEB à œilleton fonctionnel.

Le 29 Juin… Cette fois, la licence du logiciel RRTC est achetée, c’est la version 5.8 sur laquelle nous paramétrons (euh plutôt Antoine) le TCO.  

Au final, la gestion des accessoires en plus des 9 décodeurs digitaux pour signaux (1 en secours) évoqués ci-dessus est réalisée par 5 Switchpilot d’Esu, 1 LS 150 Lenz. La rétrosignalisation est assurée par des 2 RM GB 8 de chez LDT.  

Cette étape consiste à adresser les aiguilles et autres TJD dans l ECoS. Cette étape est essentielle au bon déroulement du projet le logiciel à lui seul ne permettant pas de paramétrer les adresses digitales.

Deux étapes étaient à réaliser  

  • Tout d’abord créer un accessoire dans l’Ecos, lui donner une adresse

  • Ensuite paramétrer l’adresse attribuée dans l’Ecos au décodeur d’accessoires fixés sous le réseau lui-même raccordé aux bobines moteurs des aiguillages et autres dételeurs.

En outre cette opération absolument nécessaire pour donner des adresses permet également de réaliser un deuxième poste de pilotage puisque l’ECoS pouvait alors gérer l’embranchement du silo et donc les aiguilles qui le compose. Le conducteur peut outre gérer la manœuvre et commander tous les aiguillages du réseau et plus particulièrement ceux de l’ EP.

Le clignotement du PN, l’allumage du chantier ou encore l’éclairage du quai de la gare sont eux aussi paramétrés sur les Switchpilot.

 

Principe de fonctionnement en Digital de PK 149

Reste donc à ce stade a relier L Ecos au PC, (préalablement on aura paramétré le S 88 dans l'Ecos de manière tres simple), puis restera à paramétrer RRTC en tant que tel toujours en conservant les sous états pour les signaux complexes, cette énorme tache de très longue haleine sera réalisée par Antoine. Reste en outre à paramétrer les autres informations du réseau (zone d’arrêt, de ralentissement, itinéraires…, combinaisons d’arrêt en cas d’occupation des voies, le BAL ……) il faudra beaucoup de temps et « la chose » est complexe il faut le dire tout net, il n'y a pas à vous mentir d'autant plus que l'on essuie les plâtres !

Juillet 2008 :

Antoine a terminé le câblage qui a été disons le tout de même long et fastidieux. 

Pour relier l’ECoS directement à votre PC vous devrez employer un cordon RJ45 croisé afin d’assurer la liaison entre le PC et l’ECoS. Si vous reliez votre ECoS sur un Switch Ethernet vous pourrez alors utiliser un cordon RJ45 droit.

Dans notre exemple nous allons utiliser un cordon RJ45 croisé car notre ECoS est directement reliée au PC.

Sur l’ECoS :

Il suffit de se rendre dans le menu configuration puis cliquer sur l’icône « Réseau ».

Il va falloir renseigner ici l’adresse IP de votre ECoS. Pour faire simple vous pouvez reprendre l’exemple ci-dessous.

Adresse IP : 192.168.200.2

Masque de sous Réseau (Netmask) : 255.255.255.0

Le champ Passerelle (Gateway) n’est pas nécessaire dans notre cas. Il ne servira que si ESU développe une fonction permettant  à l’ECoS d’allez sur Internet (Pour mettre à jours la centrale par exemple). Nous avons renseigné ce champ mais il n’est pas nécessaire.

Pour information c’est l’adresse IP du routeur Internet.

Sur le PC :

Il faut que vous vous rendiez dans les propriétés réseaux de votre carte réseau. Il suffit ensuite de renseigner l’adresse IP de votre ordinateur cette fois-ci.

Idem et pour faire simple vous pouvez reprendre l’exemple ci-dessous.

Adresse IP : 192.168.200.1

Masque de sous réseau : 255.255.255.0

Les autres champs Passerelle et DNS ne servent que si vous souhaitez que votre PC se connecte à Internet. Dans une configuration PC – ECoS seul, il n’est pas nécessaire de renseigner ces champs.

Sur RRTC :

Il ne vous reste plus qu’a sélectionner dans RRTC votre système numérique (RRTC > Configurer les systèmes numériques …).

Dans notre exemple on sélectionne ESU ECoS puis on renseigne l’adresse IP de l’ECoS (Adresse saisie plus haut).

Voila RRTC est reliée à votre ECoS

Un week-end de test est réalisé les 5 et 6 Juillet.

Celui-ci est une galère pas possible, des erreurs de câblage en tout genre, des pannes non franches toujours difficiles à identifier et les réparations qui s’en suivront ne permettront pas à PK de faire son premier tour complet de circuit avant…. le dimanche en fin de matinée…

L Ecos est branchée, RRTC est en ligne, les premiers signaux simples fonctionnent (nous restons ébahis devant eux), des problèmes persistent par contre pour les signaux complexes, aïe aïe ! On devine déjà que ce dernier point va être très très difficile à résoudre il faudra avant tout détecter d’où vient le problème !  

Ne nous trompons pas pour ceux qui parcourent ces lignes et qui se posent des questions, en effet ce n'est pas le signal qui fait ralentir le convoi mais bien l'occupation des zones donnée par les RM de chez LDT qui indiquent l'occupation ou la non occupation des cantons, cette occupation est donc renvoyée par les RM à RRTC. Ensuite on paramètre l'ensemble sur RRTC et c'est donc la que le signal lumineux reçoit une info liée à l'occupation donc son code couleur. C'est donc bien le statut de la zone qui fait ralentir continuer ou arrêter le train et non pas le signal.

Août 2008 :

Durant une semaine entière PK est installé et testé en phase d’expo, le long très long paramétrage du logiciel RRTC se poursuit dans la difficulté et complexité (paramétrage des combinaisons de signaux, de quelques itinéraires, de zones réservées....)

Parallèlement la peinture noire extérieure coté présentation au public est refaite, trois bâtiments sont également reconstruits, les tests pour les nuages du décor de fond sont réalisés, le manque de profondeur du décor revient de plus en plus à notre esprit il faut qu'on y travaille et que l'on trouve une solution avec des arbres.

Le roulement des convois est excellent pas un déraillement, pas un durant cette semaine. La rétrosignalisation fonctionne à merveille. Les premiers trains en BAL (Block Automatique Lumineux) sont envoyés, des problèmes demeurent dans 20 % des cas pour ce type de gestion en BAL avec les signaux complexes SNCF. Il nous faut à tout prix résoudre le problème pour le mois d Octobre, certains signaux ne passent pas à la bonne couleur ! Patrice Quost (un membre de notre forum) Cédric et Jean François se mettent à notre disposition (sympa les gars).

Petite déception tout de même nos trains sur la voie intérieure ne pourront pas être très long 7 à 8 wagons pas plus, en effet nos zones ne sont pas très grandes et un convoi au complet doit tenir dans la zone sinon les bugs sont assurés par le système, c'est normal tout cela. Autre petit souci, les UM qui sont pas bien gérés par la rétrosignalisation faisant perdre les pédales au logiciel sur le passage des codes couleur au signaux. 

Par contre une satisfaction liée à l'insertion (que je redoutais) d'un convoi en provenance d'un de nos EP qui ne pose pas de problème à condition bien sur de ne pas insérer celui ci si un train se trouve sur la zone d'insertion concernée, le télescopage est bien sur évident. Par contre tout fonctionne correctement si le train circulant sur la voie se situe 2 cantons avant l'insertion, le canton précédent l'endroit de l'insertion manuelle sera alors positionné en situation occupée et donc le train qui arrive s'arrêtera en douceur juste avant la zone concernée.

Autres succès les entrées en gare avec rappel de ralentissement, certes à ce stade les signaux s'emmêlent les pédales dans 20 % des cas mais le train ralentit bien et les aiguilles s'ouvrent correctement.

Les quelques itinéraires long à paramétrer fonctionnent, reste à voir l'arrêt correct de la machine devant le signal, c'est à parfaire bien sur, tout ceci sera à paramétrer si on veut le gérer en automatique, en manuel bien sur on respectera le signal.

Enfin et c'est tant mieux la gestion en manuel du logiciel et du réseau fonctionne correctement. Une fois notre problème de signaux complexes réglés le pari que nous avions pris sera gagné !

Septembre 2008 :

Ce dimanche de début Septembre à 12h30 le verdict des problèmes que nous rencontrons pour la signalisation complexe est très clair ! C’est l’Ecos et l’envoi de ses informations dans le bus de la voie qui pose problème.

Esu le constructeur de la centrale ne respecte pas à 100 % le protocole DCC !  Nous en sommes maintenant certains puisque les signaux fonctionnent parfaitement et sans aucun bug avec une centrale Lenz mais aussi avec une Intellibox !  

Un petit logiciel en "freeware" disponible sur le Web va nous permettre d'analyser la trame de l'envoi des données. Ainsi nous verrons ou Esu "pêche" par rapport aux autres constructeurs Lenz et Uhlenbrock. Le verdict n'est donc pas contestable !

A ce stade il nous reste 3 solutions :

  • soit il nous acheter une Intellibox, mais on ne souhaite pas multiplier les coûts

  • soit on demande à Esu de modifier son Fireware par une correction du bug (faut il qu’il le fasse !)

  • soit Cédric et Jean François modifient leur codage des signaux pour tenir compte de l’erreur de Esu

C'est cette dernière solution qui prend corps Jean François ne cède pas et décide de modifier son programme pour l'adapter à l Ecos, Franchement sympa nous souhaitons vraiment être une vitrine pour le produit qu'ils réalisent ils le méritent.

De retour de l'expo de Chatellerault (en visiteur) nous sommes carrément hantés par notre fond de décor, CA NE VA PAS ! Le samedi 20 dans l'après midi 3 modules sont repris et un fond de décor est réalisé pour donner un peut de profondeur à l'ensemble, ouf il était temps et c'était nécessaire, le rendu nous semble plus qu'acceptable, on est ravi, ouf !

Des téléphones de voies supplémentaires sont installés et deux nouvelles pancartes de signalisation sont posés sur les conseil de Jean Michel Loyaux, avec les superbes poteaux de Ara Production bien sur rien ne se met en place sans la patine de Tonio . L'aérographe tourne à fond pour patiner un camion et une toute nouvelle pelleteuse qui remplacera l'ancienne récupérée sur le petit réseau 1, on la vire carrément ! Un transpalette vient de rentrer et sera donc placé prêt du silo, des personnages complémentaires seront ajoutés.

Un panneau S est installé avant le tunnel coté Ouest, c'est décidé les quelques locos sonores seront paramétrées de telle sorte qu'en mode automatique le train Klaxonnera avant le panneau !

Un test de logistique (et oui il faut y penser) avec le Citroën Picasso petit version (mais échelle 1) est réalisé, tout peut tenir sauf.... les machines, le matériel roulant en quelque sorte, au final pour plus de sérieux il faudra.... deux voitures ! c'est pas le top sur ce point et c'est pas ce qui était prévu !

Les nuages tant redoutés par nous dans le sens ou ceux ci sont difficiles à représenter sont réalisés le dernier week-end de Septembre, au final après de long débat et essais, c'est l'aérographe qui entre en jeu avec bien sur Antoine aux commandes, le rendu est parfait selon nous ! ouf.

Un décodeur de test de signaux avec une correction du soft par Jean François nous est envoyé par Cédric juste avant l'expo de Neuville, après essais il fonctionne malheureusement toujours aussi mal avec l'Ecos... Aie ! (20 % d'échec sur la couleur demandée)

Rare en expo voire inexistant, des signaux complexes fonctionnels et gérés en automatique et SURTOUT EN DIGITAL, TOTALEMENT INEXISTANT CAR JAMAIS VU par contre le ralentissement 60 (donc clignotant) qui lui fonctionne sur notre réseau. Ici l'Y8000 ralentit... et entre sur la voie de débord à ... 30 km  oui, oui ! Bien sur on peut fonctionner en manuel et alors respecter les feux qui nous sont dictés par le système (RRTC et la rétrosignalisation)

Le revoici à nouveau, remarquez les réchauffeurs d'aiguilles et plus loin les bouteilles de gaz propane, réalisation Antoine

Octobre 2008 :

Nous sommes heureux de présenter PK 149 à Modelexpo, c’est sa première sortie ! Cette expo est LE test grandeur nature devant vous tous ! Il faut nous tolérer les erreurs de jeunesse, mais nous pensons que tout va globalement se passer correctement... ERREUR !

La journée de samedi est une matinée NOIRE les locos tournent au ralenti devant le public... La tension est plus qu'à son comble sur le stand... Après 5 heures de recherche nous découvrons que l'alim qui alimente l'Intellibox est défaillante ! jamais on y aurait pensé. On a tout débranché contrôlé rebranché... Bref, LA GALÈRE devant le nombreux public qui ne s'éternise pas devant un PK au ralenti et une équipe totalement afférée aux tests et contrôles sous et derrière le réseau. 

L'Ecos est la mais en "RTT" puisque "non compatible à 100 % avec les signaux" on la laisse dans sa boite ! Vers 15 heures le réseau marche enfin car une nouvelle alim nous est prêtée, elle fonctionne correctement celle-ci. Maintenant il faut progresser en résolvant les micros coupures sur les signaux celles ci entraînant des passages dans une autre couleur sur quelques signaux pendant une micro seconde avant de revenir à la bonne couleur demandée.

Antoine trouve une solution mais en mode automatique seulement en mode manuel le désagrément reste présent, c'est dommage, on se console comme on peut !

Le Dimanche matin c'est notre pote Alain Trinquet toujours lui qui a une idée et qui nous assure que RRTC doit prévoir le cas. Antoine et Alain trouvent la solution dans la matinée. 

En fait, nous avons procédé au réglage des changements d'états des signaux. De quoi s'agit il au juste ? En fait pour valider le changement d'état d'un signal nous avons obligé RRTC à attendre deux secondes au moment ou une zone devient libérée. Ainsi une zone faussement libérée (par une micro coupure d'un essieu de machine sale ou le passage sur une aiguille ou encore par un wagon de fin de convoi dont les contacts peuvent être pas tout à fait constant) n'entraînera pas de changement de couleur du signal, il faut donc que la coupure ne dure pas plus de deux secondes. En toute état de cause cette micro coupure ne dépassera pas les deux secondes paramétrés, le tour est donc joué et les micros changements désagréables à l'oeil disparaissent du même coup. Par contre et donc là, sans délai d'attente cette fois, un train entrant sur canton et donc entraînant une consommation de courant déclanche l'occupation de la zone correspondante sur RRTC et envoi sans délai le changement du signal, changement lui même paramétré dans RRTC.

N'oublions pas de répéter ici qu'en mode automatique ce n'est pas le signal qui fait ralentir le convoi mais c'est le paramétrage de RRTC qui s'en charge et qui en plus envoie une instruction de couleur pour le signal concerné.

Ca y est, on peut donc dire qu'à compter de ce jour LE BLOC AUTOMATIQUE TROIS FEUX FONCTIONNE A MERVEILLE, les verts rouge et orange fonctionnent parfaitement, on peut même à partir de cet instant réduire le temps de changement entre les couleurs des signaux lors du passage de la loco (ainsi les deux rouges du carré enchaînent maintenant très vite le vert qui s'éteint), fini donc les quelques passages ou le signal passage une micro seconde à une autre couleur avant de revenir à la bonne.

http://fr.youtube.com/watch?v=VgFueGBuMQY

Les convois avec feux de fin de convois peuvent maintenant être de la partie c'est super, en outre les UM peuvent aussi être de la fête, les deux points qui avaient tendance à nous décevoir sont résolus

Le pari est en passe d'être gagné, de toute façon IL L'EST avec une centrale Lenz ou Intellibox restera à solutionner L ECos ! et les 20 % de cas ou le signal ne se positionne pas à la bonne couleur.

Il nous faut maintenant paramétrer des itinéraires, (bien sur on peut continuer en gestion manuel pas de soucis) le premier consiste à faire ralentir notre 72000 en Voyage lors de l'arrivée sur le TIV 100 km, la loco équipée d'un loksound s'exécute c'est un succès, on entend même le moteur ralentir, le public est conquis et nous dit CHAPEAU !

La gestion d'un itinéraire indique parfaitement le suivi de la machine dans les cantons, chacun d'entre eux affichant alors le nom de la loco que l'on a entré dans les cantons ou elle se situe. En plus la réservation des cantons précédent se voit parfaitement en pointillé sur le TCO, et oui c'est logique le logiciel effectue des réservations pour effectuer son itinéraire. Revers de la médaille, impossible de bouger une aiguille sur un parcours réservé... le logiciel condamne toute action sur ce point. 

Une autre panne se produit ce dimanche, et Antoine ne cherche que 10 minutes....(nous l'avons déjà eu en Juillet). Bon sang...  Plus de fuel dans la 72000 alors tout simplement  RRTC lui commande de s'arrêter. Il faut alors remplir la cuve... Le public n'en croit pas ses yeux et refuse en conséquence de nous croire, il ne sera convaincu que lorsque sur l'écran le menu déroulant du logiciel indique : PLEIN DE FUEL  !

Puis vient ce Dimanche après midi de pur bonheur ou le jeu est à son comble avec le parcours en automatique d'un X 2800.  Après 3 tours de réseau il entrera en gare en voie 3 , en approche il abordera la zone avec un Ralentissement 30 (2 feux jaune) + plus loin au signal suivant un Rappel de Ralentissement 30  (3 feux jaune) avec ralentissement de la machine sur la zone à 30 en vitesse réelle convertie échelle 1. L X 2800 s'arrêtera ensuite en gare, RRTC refermera alors l'aiguille et libérera (vert) les 2 signaux qui se seront mis en position de carré lors du passage (deux feux rouge sur chaque signal). 

Cette scène a été un régal pour les membres des clubs présents à l'expo, à mon sens JAMAIS à ce jour un réseau n'a présenté en expo un Bloc avec Ralentissement et Rappel de Ralentissement le TOUT GERE à 100 % EN DIGITAL !

18 h 30 mes deux bouteilles de pétillant que je n'avais pas pu déboucher la veille compte tenu des problèmes sont débouchées, nous arrosons comme il se doit PK 149 avec nos collègues des stands voisins, c'est ça aussi l'ambiance d'un salon avec les potes de tout bord.

http://fr.youtube.com/watch?v=WhyNtKp4yL8

La gestion d'itinéraire en automatique sur les deux voies va donc maintenant pour Cholet se poursuivre notre projet de faire circuler les trains en automatique sur les voies montantes et descendantes du réseau avec une gestion en BAL est a porté de mains, plus rien ne peut faire que cela ne fonctionne pas. 

On pourra alors en ce qui nous concerne nous consacrer à réaliser des manoeuvres dans les embranchements, en outre, soit envoyer ou recevoir des convois à partir ou dans les EP, je rappelle ici que tout ceci était notre projet de départ.

PK 149 en phase d'exposition Modelexpo Octobre 2008

Fabien une pièce maîtresse de notre dispositif (un autre Webmaster du site), toujours prêt pour nous (alim comprise...!) il mérite de porter la tenue de PK

Le TCO sur le PC même si l'on ne le voit pas bien ici l'occupation des cantons est bien réelle, chaque occupation affiche la couleur rose. Pour contrôler et conduire le réseau en tout et pour tout un PC, rien d'autre si ce n'est un deuxième poste pour les manoeuvres ici une Intellibox sur l'autre poste de conduite

Avant première du salon de Cholet (Courrier de l'Ouest du 13/10)

Puis c'est Cholet cette mi Octobre, attention les virtuoses du Digital Jean François et Cédric sont parmi nous et donc parmi vous ! Les voici avec leur petit banc de démonstration bon c'est vrai on leur a filé 1m 50 c'est court mais bon !

Le public Choletais a pu voir l'envers de PK avec le banc d'essai de nos potes, Celui ci bien sur totalement digitalisé à généré beaucoup de questions de la part du public. Ici les locos fonctionnent toutes seules, les aiguilles s'ouvrent et se ferment toutes seules à partir de l'itinéraire donné, itinéraire que l'on voit sur le TCO maison  (s'il vous plait). Les signaux que l'on aperçoit mais en mode dit "stylo" affichent les codes couleur y compris les codes complexes RR60 RR30.... du jamais vu en digital. Au premier plan Jean Francois "l'encodeur", derrière Cedric "l'homme des platines"  Bon vous avez compris, 3 PC sur table pour 1m50 de banc d'essai ! plus...... 

(Bon, certes un peu flou c'est pour mieux cacher la technique !) mais voici une des deux mallettes diplomatiques ... encore de la technique, et l'autre mallette alors et bien un PC INTEGRE. Une chose est sure je pense que l'on entendra parler de leur bijoux (je parle bien sur des platines pour signaux et pas du reste vie privée oblige....)

Je vous présente leur tout dernier bijou, un moteur d'aiguillage qui est encastré dans le bois, bien sur rien de dépasse en dessous. Pour le dessus le petit débordement... rien de grave mais non rien de grave juste la hauteur de 3 mm qui correspond à celle du dépron... L'ensemble est à mouvement lent bien sur et comment vous dites... a oui bien sur totalement digitalisé.... quelle question ! Vous me parlez de la commercialisation de ce petit moteur.... Oui sans doute !

Fin Octobre, l'éclairage du réseau est revu après notre exposition à coté du réseau de note potes de Rail 86. Trop Jaune, oui beaucoup trop jaune. Nous changeons les lampes basse tension à économie d'énergie. Difficile à trouver ces ampoules code 860 (lumière du jour) alors que l'on trouve des 820 partout. Voici donc la différence entre deux mêmes photos !  Rien à voir regardez.

Étonnant non ! et encore le réel est plus surprenant

Novembre 2008 :

Les virtuoses de la platine des signaux ont encore frappé, Quelques jours avant la Toussaint Jean-Francois contacte Antoine pour lui dire qu'il a résolu le problème des couleurs avec L Ecos. Cédric m'appelle dans la foulée, il nous prépare 10 nouvelles platines durant le week-end de la Toussaint, en effet il n'est pas matériellement possible de retourner nos platines pour rentrer le nouveau code. Nous récupérons ces nouvelles platines le vendredi soir à Tours en passant sur la route d'Orléans

23h 55 la veille le l'expo la dernière platine est changée, tout fonctionne on croise les doigts pour l'expo du lendemain !

PK avant l'ouverture de dimanche, seul moment de calme, sauf pour Gaelle Taniou qui passe nous revoir, (bises à toi et à Olivier), au premier plan le superbe réseau de Francois Gobbey une exploitation complète d'une mine de Delirium, derrière PK, le magnifique réseau en Hom et en forme de L de nos collègues M Brusa et Pasqué (on a été dissipés les gars à coté de vous n'est ce pas...)

Un tout petit peu à coté de PK, le très imposant réseau de Jacs Damen (Pays Bas) Le Chemin de Fer de la vallée des trois moulins..... GEANT il n'a pas d'autres mots, ce réseau a été primé dans de nombreux pays il est SUPERBE.

 

8/11, Notre pari enclenché à la sortie de ce même salon en 2006 est réussi, PK 100 % Digital est exposé à Orléans en 2008 ! ....

PK Fonctionne à merveille oui à merveille, pas un, oui oui PAS UN PROBLEME, une véritable horloge notre petit PK.

L Ecos fonctionne au Top avec les signaux LEB  (chapeau Cédric Jean-Francois), Antoine quant à lui a  encore progressé sur RRTC, maintenant les itinéraires s'enchaînent les trains circulent en alternance, on est pratiquement mains dans les poches ou à discuter en toute quiétude avec vous tous ou encore à faire des manoeuvres dans nos deux embranchements, QUE DU BONHEUR !

L'Ecos le second poste de pilotage pour nos embranchements, sur l'autre tablette l'ordi avec RRTC, bien sur rien absolument rien en analogique c'était promis juré !

Le public très très nombreux est ravi, et conquis, nos virtuoses de la platine sont là, le samedi, les demandes d'informations sur la conception de ces fameuses platines sont nombreuses. Tous les très très nombreux remerciements félicitations et encouragements que vous nous faites sur le salon nous vont droit au coeur !

Vous tous et très nombreux à venir nous rencontrer... Au fond Tonio, les mains dans le dos... Ça Baigne !

Un trajet en mode automatique sur RRTC on voit très bien ici le train qui finira sa course en voie 3

13 h 10 ce samedi 8/11, Antoine arrive en trombe alors que je suis au restaurant avec Gaelle et Olivier Taniou, il vient pour m'annoncer une superbe nouvelle .... les bras m'en tombent.... mais chut, ça, c'est pour plus tard ... Janvier 2009 !

Ces deux jours sont FANTASTIQUES, PK est littéralement mitraillé sous toutes les coutures par les appareils photos et films, les invitations pour d'autres salons arrivent (tu me l'avais bien dit l'ami Michel Berry). Vos encouragements et très nombreuses félicitations nous touchent profondément, vous êtes ravis... alors c'est l'essentiel pour nous... pari, plus, oui plus que rempli.

Pour la prochaine petite expo de La Rochelle nous préparons une modification de rétrosignalisation sur la coulisse à l'arrière, un canton de plus va nous permettre de faire circuler deux fois deux trains (deux trains dans chaque sens) et donc faire du cantonnement de trains, vous l'avez demandé... et bien vous l'aurez.

La relève de conducteurs du Talgo sur You Tube... et ici en lien le passage du Talgo à la gare de Crozet (totalement imaginaire elle aussi)...

Ce dimanche 9/11 démarre sur les chapeaux de roues avec un public toujours très très nombreux et intéressé. 

11H 30 arrive et.... c'est la fête avec les potes du forum.... On nous a préparé une inauguration, je suis très touché par cette marque de sympathie.

Les coussins rubans et ciseaux sont prévus

Le Discours (remarquable, préparé par l'ami DELARNAQUE) est lu, le ruban inaugural est coupé la sangria et les amuses gueules sont offerts par les organisateurs de l'inauguration l'ami DELARNAQUE ET MAÏS 37, merci encore une fois les gars. D'autres membres sont la avec nous pour prendre un pot ...

les potes organisateurs de l'inauguration : Mais 37, et l'ami Delarnaque... Du grand Mendes aurait du Franck Dubosc

Le discours d'inauguration

18 H 00 ce même Dimanche, les spots s'éteignent..... 9980 visiteurs sur l'expo, bravo aux organisateurs !

Voila, avec tristesse Orléans est déjà fini le salon est passé en un éclair....   TROP VITE..... TROP COURT, deux ans d'attente de travaux pour... seulement deux petits jours !

Décembre 2008 :

PK est en expo a La Rochelle, plus exactement à Aytré, l'ambiance est sympa les organisateurs méritent la mention très bien !

Notre pote de toujours Alain Trinquet nous rend visite, c'est un plaisir de lui faire porter la tenue rouge de PK 149, Alain est une pièce maîtresse de notre dispositif

PK vu par une caméra vidéo à l'expo d Aytré (17)

La superbe 65500 réalisée par Laurent Berteau un des organisateurs de l'expo d Aytré : superbe travail !

PK aussi la nuit en ce mois de décembre : 2 degrés pas plus... l'autorail va partir le feu est vert

Le 73500 vient de rentrer en gare

20 Décembre 2008  : Loco Revue annonce la Couv. de sa revue de Janvier 2009. 

PK 149 avec son silo et ses Railtrans patinés par Antoine le Week-End précédent Orléans est en première page... Bon c'est vrai on est content voilà qui est dit, mais je vous le jure on rien demandé Yann Baude est tout simplement venu nous voir sur le stand !

Huit pages nous sont consacrées à l'intérieur et une vingtaine de photos vous attendent... 

Scoop : Nous vous promettons (et c'est plus qu'une promesse croyez moi...) dans quelques temps un article papier pour Loco Revue... sur CETTE FOIS "les dessous" de PK, tout ceci rien que pour vous... petits veinards !

En attendant c'est UN SACRE CADEAU DE NOEL pour Antoine et moi, jamais, non jamais nous n'aurions pensés en Novembre 2006 que nous serions, deux ans plus tard, en couverture du premier magazine Français de Modélisme Ferroviaire... 

TOUT SIMPLEMENT, NOUS DEDIONS A VOUS TOUS QUI NOUS AVEZ SUIVI LORS DE LA CONSTRUCTION DE PK CE NUMERO !

Loco Revue Janvier 2009

La suite...

Le Voici ce numéro : Un spécial Commandes Numériques sortie Avril 2009 avec PK 149 en couverture et dans lequel entre autres vous découvrirez très en détail les dessous de PK qui vous sont expliqués, puisque au final 15 pages, oui 15 pages seront consacrées à PK 149

Merci à toi Antoine pour toutes ces expos !  mais dis moi.... quoi ! tu me parles déjà d'une extension de PK, quoi...  3 modules d'un mètre... Alors ce sera à suivre... mais avec la remorque !

Repères, vous nous les demandez alors... voici ! :

Pas loin de 2 500 heures de « travail » ont été nécessaires à la réalisation de PK 149, le tout en deux ans tout juste avec la nécessaire mise en place d'un rétro planning pour tenir les temps....

Le montage de PK nécessite une heure et demi compte tenu des réglages, son démontage demande quant à lui une heure.

Les deux pupitres de commandes se rangent sous deux des cinq modules principaux.

Bien que la valeur de PK soit inestimable pour nous, hors matériel roulant, centrale et PC, mais logiciel RRTC inclus, le "coût matière" de PK est estimé à 3 900 Euros

L'ensemble : c'est le bonheur d'une réalisation entre père et fils, et ça.... ça n'a pas de prix, je vous le jure !

---------------------------------------------

Mars 2009 :

Tout est calé, PK évolue, deux solutions seront donc possibles en expo soit la version 6 m 40, soit lorsqu'elle sera réalisée une version à 9 m 40.

Les 3 mètres supplémentaires (3 modules) démarrent durant ce mois de Mars (sans pression ni rétro planning) mais cette fois vous les découvrirez uniquement le moment venu c'est à dire en expo. Donc pas de photos de ces 3 mètres et pas d'infos sur l'avancement. Ceci évitera que nous parlions trop de notre réseau, je l'ai bien senti lors de l'avancée de PK cette année écoulée, croyez moi j'ai bien compris, le message est reçu 5 sur 5.... 

Que le monde du modélisme est dure alors que franchement, on DONNE toutes les infos.... Certains ont une drôle de vision des mots PARTAGE et PASSION il faudrait y ajouter JALOUSIE... Ah bon sang la jalousie ! 

Tout ceci me blesse quand même plus qu'un peu, car je n'ai pas le sentiment que nous avons "pris le melon", ni n'avons changé vis à vis de vous tous ! Après tout, que ceux qui jalousent se lancent comme nous l'avons fait  (plutôt que de parler sans jamais oui jamais agir) un point c'est tout ! 

On va sans doute reprendre une "secouée" (comme l'on dit en bon Vendéen que je suis) avec le numéro Hors Série du 15 avril de Loco Revue ! Donc nous opterons pour le modèle : silence radio !

En tout cas, cela me rend TRÈS interrogatif sur la suite... tant pour le site que pour le reste ! Pourquoi pas tout arrêter après ces 3 mètres, c'est probable !

Juin 2009 :

Nous sommes en expo à Nantes. Superbe salon du point de vue qualitatif et quantitatif. Dommage que la date ne soit pas au top (fête des mères et Royal de Luxe à Nantes), la fréquentation est faible, quel dommage pour les organisateurs qui se sont défoncés. 

Malgré tout certains viennent de loin pour nous rencontrer, Merci à eux j'espère que l'on ne les aura pas déçus !

PK fonctionne correctement ca baigne !

Gil qui est venu nous voir fait des manoeuvres sur le réseau. Pour se faire on lui à remis une tenue XL .... de PK ! (Oui je sais c'est moi qui prend la XXL)

Octobre Novembre 2009

Deux expos viennent de se dérouler, Modelexpo tout d'abord et la formidable expo de Cholet ou nos potes ont répondu présents. Pensez donc pret de 14 000 visiteurs on se serait cru au salon de la maquette de Paris m'ont dit certains. (Avions Bateaux Voitures Trains....). 

En tout cas PK y fonctionne à merveille, les parcours s'enchainent avec les autorails et les trains de voyageurs. Nous allons ajouter la voix de "Simone" des que je nous l'aurons. Ainsi je verrais bien  la chose suivante : par exemple.... Voie 2 : Attention au passage d'un train ! Tout ça en plus du jingle SNCF que nous avons déjà !

Le Talgo détouné puisque présent sur PK 149 à l'expo de Cholet - Photo JM Loyau

Et l'extension, ah oui vous nous en parlez sur les expos, vous êtes nombreux à nous en faire part de sorte que je ne peux pas tout cacher içi. Et bien nous avançons, la menuiserie est terminée, le décor et la pose de la voie sont en cours. Allez.... Livraison pour Juin 2010.

Oui je sais pas de photos, mais là, je tiens l'engagement mentionné plus haut, SILENCE RADIO pour espérer ne pas vous lasser !  Il faudra donc attendre...

Janvier 2010

On attaque l'extension, l'infrastructure est bien partie c'est clair nous aurons de la déclinivité pour casser l'aspect plat du relief de PK 149. En outre un gros batiment sera construit à l'extremité pour donner de la profondeur, enfin les voies seront allegées une double voie certes mais non rectiligne, puis, un simple ITE face au batiment pour donner de l'animation que le public aime tant.

Antoine veut mettre un pont PN Sud Modelisme avec un radar qu'il souhaite faire fonctionner.... dont acte ! En route

Mai 2010

Allez jsute une photo pour vous montrez que l'on ne reste pas les bras croisés

Octobre 2010

Entrez c'est pour vous ! Voici l'extension promise....

La maison garde barriere qui n'est pas encore terminée à ce stade

Ca y est PK 149 étendu à 10 metres fait sa première expostion à Modelexpo. 

Pk avec ses 10 modules arrivent à Modelexpo

Voici PK en version 10 metres à Modelexpo

La bete surprend en enfilade, et on nous demande... alors vous c'est quel club ? euh non nous on est deux... enfin maintenant 3 voire 4 pour s'amuser comme des fous avec le reseau. Tenez deux heures à quatre (fabien et Gil sont là)  le dimanche 3 Octobre avec les deux petites Ecos Control Radio à suivre les signaux et donc à gerer notre propre train, le tout en manuel mais en suivant la signalisation qui nous est édictée par la rétrosignalisation. Bon on remettra ensuite l'ensemble en automatique pour nous reposer.

La Class 66 aborde L IPCS ici en construction le signal n'est pas encore branché

Le montage a été fébrile mention 19/20 pour tonio avec un sans faute sur le cablage et l'extension sur RRTC, comme sur des roulettes. Mention 1/20 en ce qui me concerne, un gros loupé sur le raccord du module final avec le pont de l'angle droit de la version 5 metres ! Voila ce qui arrive lorsque l'on ne peut pas monter le réseau trop grand dans son garage. sur ce bout de module on travaillera avec des serres joints pour l'expo de Poitiers (aujourd'hui 10/10/2010 tout est réparé et est donc rentré dans l'ordre)

On est donc content de vous voir vous qui venez decouvrir l'extension.

L'EP, dans le fond le batiment Lapeyre n'est pas encore construit

Antoine travaille ce samedi soir sur un paramétrage d'une circulation d'un train en IPCS, (une circulation à contresens sur l'autre voie avec bien sur blocage des trains). Ce Dimanche matin tout fonctionne les convois sont bloqués en amont des que le signal s'ouvre pour indiquer l'itinéraire à contre sens, le convoi qui va emprunter l IPCS ralentit et entre dans la zone... sympa à voir !

Veolia encore en ligne est présent sur PK 149

Au final on ne dévoilera que peu de photos afin que vous veniez nous voir ou du moins vous faire flasher avec le radar realisé maison (montage electronique Alain Trinquet)

Le sympathique radar, ici pas question d'argent entre nous !

Du fil de fer barbelé est ajouté sur la premiere partie du réseau en prévision de RAILEXPO

Novembre 2010

Nous voici à l'exposition internationale de prestige RAILEXPO, le top de ce qui se fait en France avec Orléans et Sedan. Bon c'est vrai on est content d'avoir été admis, voilà qui à le mérite d'être dit.

Nous nous levons ce 12 Novembre à 1H 15 au départ de Cholet pour partir sur Paris car pas question de laisser le réseau dans un camion au pied d'un hotel Parisien et nous faire voler l'ensemble dans la nuit. L'installation s'effectue sans faille PK démarre sans problème.

Pk 149 dans l'enceinte du Grand Dome

Dès le Vendredi matin, les premiers visiteurs arrivent et je suis stupéfait car vous êtes très très nombreux à nous reconnaitre et à nous parler à la fois de PK 149 et de notre site Espacerails, Antoine, moi même et Gil qui nous accompagne, passons trois extraordinaires journées avec vous, vous êtes formidables, chaleureux et admiratifs. 

Les passionnés de signalisation sont comblés de voir le BAL 3 Feux fonctionner sans faille. Les signaux s'enchainent Rouge Jaune Jaune cli puis vert. Certains nous disent : "C'est ca que je veux !", on vous promet qu'on vous aidera du mieux que l'on pourra à vous aider à réaliser vos désirs !

Le réseau fonctionne à merveille à peine quelques petits soucis, vous nous bombardez de questions de toute sorte auxquelles on tente de répondre. Vous nous felicitez pour la réalisation du réseau et du site. C'est trop franchement, pour nous être là avec vous c'est l'essentiel !

PK est mitraillé, bombardé dans tous les sens avec les appareils photos et autres camescopes, nous sommes ravis.  RMF nous rend visite et nous indique qu'll  souhaite réaliser un article sur Février - Mars 2011 de nombreuses photos sont prises. Le Train viendra nous voir et prendre des photos également le Dimanche matin.

Mais soudain, tout se bouscule le samedi soir après la fermeture de l'expo, puisque TDS réunit les exposants et délivre les prix des plus beaux réseaux de RAILEXPO 2010. Ce concours est organisé conjointement TDS et RMF. Nous allons cool à cette cérémonie puisque de superbes réseaux présentent une réalisation, un décor sans faille ! Très franchement n'attendons rien car très clairement il y a plus beau que notre réseau, déjà nous sommes plus qu'heureux d'avoir été admis et pour nous c'est l'essentiel !

Soudain, vers 19h45  le verdict tombe, puisque Jean Claude Grancher annonce sur le podium la réalisation d'un réseau effectué par un père et son fils. En une fraction de seconde je suis entrain de comprendre que l'on parle de nous..... PK 149 recoit le prix coup de coeur de RAILEXPO 2010, je suis éffondré, et je pense d'abord à Antoine... à ceux qui nous ont aidé à construire ce projet et à vous tous ensuite vous qui êtes sur le site !

Ce prix nous vous le dédions MERCI A VOUS !

Au travers ce prix, vous nous donnez l'envie de continuer encore et une extension est très vite dans les tuyaux le soir à table avec les exposants et TDS, sans doute un dépot avec une gestion de celui ci - 100 % Digital - avec des scénarios d'entrées et de sorties de locos (le tout automatiquement) qui sont déjà dans notre tête.... A 22 h 45 la nouvelle du prix est annoncée sur le Espacerails par nos potes qui ont été prévenus, le compteur de visiteurs s'affolera quelques jours après avant de redevenir à la normal.

Dimanche 14 Novembre 2010 il est 8 h 45, PK 149 se réveille avec la geule de bois dans le Grand Dome encore endormi !

Dimanche soir 14 Novembre le Grand Dome ferme ses portes, c'est fini.... Nous emportons avec nous d'énormes souvenirs gravés pour toujours RAILEXPO 2010 fut une belle aventure, bien sur elle est inoubliable :

Nous restera des vidéos sur You Tube et Dailymotion... Tenez c'est rien que pour vous et on est gaté !


Rail expo 2010 par hugo7897

 

Decembre 2010

Apres le Noel 2008 avec le numéro 738 de Loco Revue en couverture, cette fois ci c'est RMF qui nous comble avec la une du numéro 546 de Janvier 2011 que nous découvrons ce 24 décembre. Superbe donc ce Noel 2010 pour Antoine et moi, six pages sont consacrées au réseau.

RMF Janvier 2011

Et comme un bonheur doit etre partagé voici rien que pour vous en ce Noel 2010 les planches de maisons qui sont en fond de décor sur PK 149, vous avez été tellement oui tellement nombreux à nous les demander.... Alors les voici  le tout avec l'aimable autorisation de Julien Dameron du forum (tout du moins je suppose le connaissant cela ne posera pas de probleme)

Encore merci à toi Julien !

 

 

En attendant de vous revoir sur d'autres expos afin de vous rencontrer, une future extension se dessine.... Donnez nous simplement cette fois ci un peu de temps avant de vous en reparler, quoique RMF de Janvier 2011 vous donne plus qu'une superbe piste !

Septembre 2011

Ca y est apres de nombreux déboirs depuis le mois de Mai avec cette foutu plaque.... La plaque tournante Heljan est arrivée et cette fois fonctionne.

Bon, ca va pas être de la tarte tout ca mais on en à vu d'autres, tout d'abord RRTC ne reconnait pas cette Plaque, et pour le moment mail à l'appui RRTC n'a pas pris postion s'il allait ou pas l'intégrer dans son logiciel

Autre soucis L Ecos, la encore la plaque ne peut pas étre gérée en tant que tel par l'Ecos le mail de demande à Esu sur le forum anglais est pour le moment sans réponse !

A suivre donc, mais avant tout il nous faut terminer la nouvelle version du site plus claire plus simple et plus au gout du jour "up to date" dit on !

Novembre 2011

Le salon de Cholet a été un succès, Monsieur le maire Gilles BOURDOULEIX qui adore les trains est bien sur venu longuement conduire notre réseau il est vrai que nous lui réservons les dernières nouveautés il en est très friant.

 

Janvier 2012

PK 149.5 - La Coop TRINNET** est en route... Rendez vous dans le deuxieme semestre 2012 pour découvrir cette nouvelle réalisation et donc voir nos............ 13 mètres de réseaux. Et hop 3 mètres de plus.

En attendant nous réalisons des trompes l'oeil pour PK, celui ci est realisé avec une route qui n'est située qu'à quelques rues de la maison, il tombe à pic.

On s y crorait vous ne trouvez pas ?

Mars 2012

Et oui carré manuel (cadeau fort sympa de jean michel Loyau) sur PK, puisque les travaux de l'extension sont en cours. Notre 72000 n'ira pas plus loin pour le moment car le raccordement avec le PK 149.5 - La coop Trinnet sera effectif en septembre 2012. En attendant, la bourreuse Viessmann-Kibri prépare le terrrain, avec un RVB sur le module 1 de PK, le ballast a été refait suite à l'usure due à nos nombreuses expositions...

 

Octobre 2012

La Coop Trinnet - PK 149.5 entre en gare et l'extension prévue est en phase finale. La Coop Trinnet sera aussi un réseau à part entière qui pourra être présenté seul.

La Coop Trinnet non terminée bien sur

La première présentation de La Coop Trinnet - PK 149.5 est pour Railexpo 2012. La réalisation de cette extension a necessité la contruction d'un module de liaison entre PK 149 et La Coop Trinnet PK 149.5. Lors de la genese du projet de PK 149 nous avions prévu un extension possible par un réseau externe en plus d'une extension interne que nous avons réalisé en 2009-2010. Cette fois ci c'est l'aiguillage qui est caché juste derrière le pont dans le module d'angle que nous utilisons.

L'inauguration officielle de La Coop Trinnet - PK 149.5 est fêtée comme il se doit en cette mi octobre 2012 merci à Jean Vedie pour les autocollants toujours aussi fiables

Novembre 2012

PK est en exposition à Orléans et à Railexpo. Pourle superbe salon d'Orléans nous sommes sans la coop qui n'est pas encore terminée. 10400 spectateurs seront venus voir cette magnifique exposition bravo à toute l'equipe organisatrice.

La Coop Trinnet - PK 149.5 est terminée le Week end du 18 Novembre. Toute l'équipe est sur le pont dans notre garage à Cholet. On a eu chaud mais une fois de plus le pari est gagné

20 Novembre 2012

PK fait la une de LOCO REVUE du mois de Décembre 2012 avec l'extension que nous avons réalisé voila plus d'un an. Grand merci à Loco Revue de nous avoir consacré la une de ce numéro et six pages de reportage réalisé à l'exposition de Chatellerault ! Yann Baude termine son article en parlant des projets et oui en dehors de la Coop Trinnet - PK 149.5 qui sera présentée au public à Railexpo nous parlons du projet d Antoine : PK 149 - Le dépot qui sera 100 % digital of course !

Croyez moi je connais bien le Père Tonio le projet va etre mis en route apres la mise en ligne du tout nouveau site d'Espacerails qui d'ailleurs sera effectif avant Noel 2012 et oui on ne chaume pas chez nous !

Fin Novembre nous voici à Railexpo cette fois la Coop Trinnet - PK 149.5 fait son entrée et est reliée à PK 149.

Le public peut donc contempler 13 mètres de réseau cela commence à faire long et Alain ne si est pas trompé puisqu'il nous a équipé de Talkie.

Et bien oui Antoine le reseau fait 13 metres

La fine équipe devant la bete sur notre emplacement à Railexpo 2012

Le module de raccordement tres finement réalisé par Gil Dechambre et Alain Trinquet : Discret n'est ce pas !

Le réseau en expo au réveil de ce dimanche 25 Novembre 2012 dans la salle de Cercy Pontoise nouveau lieu d'exposition de Railexpo !

la Coop Trinnet - PK149.5 en action, nous lui envoyons regulièrement des convois, le jeu prend toute sa place.

Franchement nous avons pris notre pied durant ces 3 jours qui seront pour nous totalement inoubliables et gravés dans nos mémoires pour toujours

Fin décembre 2012 arrive sur un nouveau projet qui débutera en 2013 : PK149 - Le Dépot, alors fiston au boulot et ...... prend ton temps

Février 2013

Approchés à Railexpo en Novembre 2012 par un petit groupe de Hollandais qui souhaitait que nous allions à leur expositon en Hollande nous envoyons notre dossier

La décision tombe cette fin Janvier 2013, PK149 est retenu avec 2 autres réseaux francais à la prestigieuse exposition en Hollande au Salon Ontraxs à Ultrech.... 33 réseaux seront présents

Nous sommes ravis que notre dossier à pu être accepté.

D'après nos informations ce salon compte parmi les plus beaux salons internationnaux. Dix nationalités seront représentées

Nous voici donc à ce superbe salon lui même logé dans le musée ferroviaire d'Utrech en Hollande. Ce musée est aussi un parc d'attraction ferroviaire, franchement celui ci vaut le détour.

PK en fin de soirée du premier jour, un coup 16 heures le salon qui ferme à 17 heures se vide. Au fond la plaque tourante avec une cousine d'une Yaya stockée sur une plaque tournante et oui, le comble nous l'avons vu tourner ce vendredi de ce à deux pas de PK le reve !

Le fabricant Saechsische Waggonfabrik Stollberg nous met à disposition sans rien avoir demandé une machine le dimanche du salon Ontraxs c'est une Voith Maxima, un petit bijou digitalisé et j'en passe... Franchement sympa, prix salon de la machine 200 euros ............... dingue ! dommage on ne la voit que dans les pays de l est ! En tout cas éclairage du couloir ou se situe le moteur (à titre d'exemple)

 

Ontraxs c'est aussi l'acceuil des exposants logé au Carlton... et oui avec Spa salle de musculation et billard le reve pour une expo ! Grand grand merci aux organisateurs

La photo de tous les participants le vendredi soir ! nous voici en bas à gauche !

En tout cas grand merci aux visiteurs qui ont une culture du modelisme que nous voudrions bien avoir en france. Je n oublie pas l'organisation au top !

Avril 2014

PK 149 Le Dépot le projet dont nous avions parlé est en cours de conception. Et oui un an déjà depuis Ontraxs... La promesse d'un dépot sera tenue sinon ceux qui auraient pu penser le contraire ne nous connaissent pas suffisamment.

Nous vous proposons de suivre le fil de ce nouveau reseau sur la page suivante : http://www.espacerails.com/modelisme/article-90-pk-149-le-depot.html

En attendant voici une avant première...

Le temps défile mais nous a permis de bien refléchir au sujet. L'ensemble PK 149 Le Dépot fera 3 mètres de long et sera en forme de voile de bateau.

Son raccordement avec le PK et ou la Coop Trinnet-PK 149.5 est prévu.

L'infrastructure se termine en début 2014, les casquettes et la peinture seront opérationnels pour la fin juin, le démmarage de la pose de la voie pourra alors commencer.

Le pont tournant est acheté c'est un Roco, conduite en digital avec scénario of course...

Les signaux LEB spéciaux avec pas mal de codes couleurs et manivelles (et oui il y aura un bout de contresens sur le dépot) sont des modeles uniques, ils sont réalisés et receptionnés Merci à toi Eric LEBROUDER.

Le poste d'aiguillage DECAPOD est réalisé, un poteau de catenaire DECAPOD et monté et est en test les autres vont donc suivre

La voie TILLIG (franchement plus que magnifique (merci à toi Gil Dechambre) est entierement reçue.

La rotonde ARCHITECTURE ET PASSION est recu également, celle ci sera un modele unique puisque modifiée pour tenir compte de notre projet, que dis-je, du projet d'antoine.... merci à toi Christophe

 

Octobre 2014

Ce 19 Octobre est un grand jour le reseau est baptisé officiellement. La déclinaison du PK 149 de reseau en réseau nous fait le plus grand plaisir, et nous releverons le challenge de les raccorder en exposition c'est promis !

On reboucle tout avant d'emtammer les travaux afin de ne pas faire d'impairs, les moindres détails sont ragardés (rupture des modueles et aiguillages, raccord au pont tournant ..... ) et nous détectons un probleme d'écartement des voies avec les aiguillages Tillig, ceux ci ne respecte pas l'étcartement de 43 mm. La Boujureg va donc reprendre sur service tres prochainement. En attendant toute l'infrastructure est terminée hormis les bouchons de resau ce n'est pas urgent.

Pour le reste le plan à la demande d'Antoine est recouvert de Dépron afin de travailler sur la hauteur de fosses on y reviendra.

La pose sommaire des voies est effectuée pour controle de l'ensemble

En ce qui me concerne j'ai attaqué la découpe de bandes de Dépron pour la semelle de la voie.

Coté achat nous disposons de pret tout. Une chose est plus que certaines PK 149 Le Depot sera lui aussi 100 % Digital avec des scénarios de gestion gérés avec RRTC rétrosignalisation à l'appui. Sur ce point il nous reste a acquérir 2 RMGB16.

La réalisation se poursuit sans énervement ni empressement.

A suivre donc...

De nouveaux contacts sont pris pour 2015 en Allemagne et Belgique,

 

* ou presque

** une réalisation Alain Trinquet - Fabien Bonnet

 

Posté initialement par Eric LIMOUSIN le Sunday 24 January 2016 à 18h57min

Retour >
Réagir sur cet Article ?
Posté par Laurent GIRARD le Tuesday 19 May 2015 à 01h07min
# 1

 super 


bon courage!!